La demande en pièces et lingots d’argent a augmenté de 357 %...

La demande en pièces et lingots d’argent a augmenté de 357 % en 10 ans

1

Article publié le 2 janvier 2015 sur SRSroccoreport :

À propos de la croissance globale de la demande pour l’argent durant la dernière décennie, la catégorie des pièces et des lingots arrive largement en tête des plus gros contributeurs à cette hausse. Malheureusement, les médias ont tendance à se focaliser sur la croissance de la demande industrielle, laissant ainsi entendre que la demande de la part des investisseurs est secondaire.

Par exemple, le Silver Institute a engagé la firme CRU Consulting pour rédiger un rapport concernant la croissance de la demande industrielle d’argent jusqu’en 2018. Dans ce rapport, publié en décembre 2014, CRU estime la croissance de la demande d’argent à des fins industrielles à 27 %, soit 142 millions d’onces de plus qu’en 2013. Cependant, dans son rapport de novembre, Thomson Reuters GFMS estime quant à lui que la demande baissera en 2014 d’environ 1,5 %.

Je ne pense pas que l’industrie consommera 142 millions d’onces de plus d’ici 2018. Nous pourrions assister à une petite hausse, voire peut-être même un déclin si le pic pétrolier est atteint dans les années à venir.

Cependant, si nous  analysons les chiffres de la demande pour l’argent durant la dernière décennie, on peut clairement identifier une tendance haussière. En 2004, la consommation d’argent à des fins industrielles (y compris pour la photographie) était de 609 millions d’onces, tandis que la demande en pièces et lingots était de seulement 53 millions d’onces.

Seulement 10 ans plus tard, la consommation d’argent à des fins industrielles a baissé pour atteindre 588 millions d’onces, tandis que la demande en pièces et lingots a explosé pour atteindre 242 millions d’onces. S’il est vrai que le déclin de l’utilisation industrielle de l’argent est en grande partie dû à la fin des films argentiques, le grand vainqueur est sans conteste l’argent d’investissement.

Si nous ne prenons pas en compte la consommation d’argent pour la fabrication des films argentiques, nous obtenons les chiffres suivants :

  • Utilisation industrielle 2004 : 467,5 millions d’onces
    Utilisation industrielle 2013 : 537,5 millions d’onces (+ 15 %)
  • Demande pour les pièces et lingots 2004 : 53 millions d’onces
    Demande pour les pièces et lingots 2013 : 242 millions d’onces (+ 357 % !)

Même si la demande du secteur bijoutier pour l’argent a augmenté aussi, passant de 187 millions d’onces en 2004 à 198 millions d’onces en 2013, la demande pour les pièces et les lingots est supérieure à celle des bijoux. (…)

Cette augmentation énorme de la demande pour les pièces et les lingots d’argent durant la dernière décennie n’a eu lieu que parmi moins de 5 % de la population mondiale, probablement à travers environ 2 % de celle-ci. Que se passera-t-il si, disons, de 10 à 15 % de la population mondiale devaient subitement s’intéresser à l’argent ?

  • LOU

    Les chinois, russes, indiens voient clair. Et les franchouilles ne voient toujours rien venir ? Par rapport aux liquidités dont je dispose, j’ai acheté beaucoup trop d’or ! Depuis, 1 ans, je rectifie le tir et n’achète que des pièces d’argent. Les hercules sont superbes en plus. Ils seront bien plus monnayables en cas de grosse crise. La pièce or, 50 pesos est magnifique, mais les Napoléons ? Ils sont ridicules. Quand je les ai reçus, je me suis dit, « c’est ça  » ? J’espère équilibrer mes métaux et arriver à 2 tiers de valeur or pour 1 tiers, argent.
    http://labrebisgalleuse.blogspot.fr/2015/01/la-lutte-mort.html