La demande pour l’or et l’argent reste très soutenue

0
1286

Difficile de faire des choix dans l’actualité en ce moment, qui est très riche. Voici un condensé d’informations montrant que la demande pour l’or et l’argent physique est très soutenue, aussi bien du côté des particuliers que des Etats.

La US Mint vend des Silver Eagles à la pelle

Commençons tout d’abord par l’argent. Nous avons évoqué à plusieurs reprises la grosse demande pour les pièces d’argent Silver Eagle américaines via SRS Rocco Report, qui suit ce dossier de très près. C’est ainsi qu’au début du mois d’octobre, lorsque l’argent est passé sous la barre des 17 $, le record hebdomadaire des ventes de pièces d’argent de 2014 a été battu. La tendance s’est poursuivie durant tout le mois, et l’édition 2014 du mois d’octobre devrait entrer dans les annales des ventes de la US Mint. Nous en sommes déjà à 3,815 millions de pièces écoulées, soit bien plus que les années précédentes, alors que le mois n’est pas même pas encore terminé ! La hausse des ventes de pièces d’argent se retrouve également du côté de la monnaie canadienne.

Du côté des banques centrales, nous avons expliqué à maintes reprises comment la Chine procède pour accumuler en catimini du métal jaune via de nouveaux canaux d’importation domestique plus opaques (notamment via Shanghai et Pékin, alors que par le passé les importations étaient facilement évaluables en consultant les statistiques de Hong Kong) sans rapporter aucun changement sur l’état de ses réserves au FMI, tout en annonçant la construction de nouveaux bâtiments destinés à entreposer du métal…

Demande de la banque centrale de Russie

Mais la Russie est également très active sur le marché de l’or. En septembre dernier, elle a acheté 1,2 million onces d’or, soit un peu plus de 37,3 tonnes. Il s’agit du plus gros achat sur base mensuelle de l’histoire de la Russie, qui a saisi à 2 mains l’opportunité unique d’acheter du métal à prix cassé durant la baisse que nous avons connue.

Ed Steer a écrit dans sa lettre d’information que ce tonnage est bien plus important que le métal produit sur place en un mois, ce qui lui fait penser que la Russie, en plus de ses réserves officielles, possède également des réserves officieuses (source).

L’Inde pourrait mettre en place de nouvelles barrières pour juguler la demande, en hausse de 450 %

En Inde, on avait pensé que le premier ministre Modi pourrait lever une partie des barrières qui ont été mises en place par le gouvernement précédent pour dissuader les Indiens d’acheter de l’or. Mais vu l’explosion de la demande, ce serait le contraire qui serait à l’ordre du jour, alors que les importations ont doublé en septembre, passant de 2 milliards en août à 3,8 milliards de dollars le mois suivant. Par rapport au même mois de l’année dernière, il s’agit d’une explosion de 449,7 %.

 

GoldCore, qui fournit l’information, précise également que les livraisons au Shanghai Gold Exchange continuent d’être élevées, 68,4 tonnes ayant quitté ses coffres rien que la semaine dernière. Sur le graphique ci-dessus, vous pouvez vous faire une idée du déficit d’offre face à la demande, une situation qui perdure depuis la toute fin des années 90, et qui reste le meilleur argument de ceux qui affirment que l’or est fortement sous-évalué.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here