La faiblesse de l’or vue par Gerald Celente

La faiblesse de l’or vue par Gerald Celente

0

De nombreux motifs ont été avancés ces derniers jours pour justifier la faiblesse de l’or, notamment les problèmes économiques que rencontre actuellement la Chine. Pour Gerald Celente, la raison pour laquelle l’or est poussé vers le bas est simple : les banques centrales tentent tout simplement de soutenir les monnaies papier.

gerald-celente-ukraine-russie

« Le Forex est manipulé, les marchés sont pipés, les taux du LIBOR sont trafiqués et le marché de l’or n’échappe pas à la règle. Ils font baisser le cours pour affaiblir l’or et donc faire croire que les devises sont fortes.

Prenons par exemple ce qui se passe actuellement en Ukraine : si vous viviez dans ce pays, auriez-vous envie de détenir votre argent en devises locales, qui s’effondre ? Aujourd’hui (lire le 16 avril) le hryvnia (devise ukrainienne) est à son plus bas historique face au dollar. L’Ukraine a également relevé en catastrophe ses taux d’intérêt alors que son économie s’effondre, ceux-ci étant passés de 7,5 à 14,5 %.

Je pense donc que le marché de l’or est tiré vers le bas afin de soutenir ces devises. Mais je pense également que ces pressions se feront seulement à court terme. Tout est fait pour défendre les monnaies papier. Le dernier rapport du World Gold Council évalue que la demande d’or en Chine devrait augmenter de 20 % d’ici 2017. La Chine est déjà le plus grand consommateur d’or du monde, cette tendance va donc se poursuivre.

Cette attaque sur l’or provient des États-Unis, un pays qui veut faire croire à la reprise économique. Ils font régulièrement des sorties via ce gars de chez Goldman Sachs qui n’arrête pas de répéter son baratin. Il commence vraiment à me pomper celui-là !

Nous sommes en début de semaine et ce guignol de chez Goldman publie une note qui affirme que l’or va atteindre 1050 $ l’once. Sa justification ? Une forte reprise aux États-Unis et en Chine.

Hey, fiston, mettre ça dans le crâne : si l’économie reprenait du poil de la bête en Chine, ils achetaient encore plus d’or. C’est la demande d’or physique qui permet au marché de ne pas littéralement s’effondrer. On peut se demander aussi d’où ils sortent leurs chiffres. En Chine, ils retiennent leur souffle alors que la bulle de l’immobilier est en train de dégonfler et que les exportations continuent leur déclin.

En ce qui concerne les États-Unis, ont-ils seulement analysé les résultats des banques qui montrent à quel point les demandes de prêts hypothécaires se sont effondrées ? De quelle croissance ce guignol de Goldman parle-t-il ? De la consommation ? Le revenu réel n’a progressé que de 2 % depuis la crise de 2008, il y a environ 75 mois.

Qu’est-ce que ce type raconte ? Je vais vous le dire : il veut que le Ponzi continue. Ils veulent attirer vers les marchés de nombreux investisseurs ignorants afin de pouvoir vendre leurs propres actions. Ils utilisent l’or pour continuer leurs magouilles et éviter que les marchés s’effondrent. »