La Fed poursuit son QE sans réduire ses injections !

La Fed poursuit son QE sans réduire ses injections !

0

Ben-Bernanke-Tapering-FedAprès des mois et des mois de palabres concernant le « tapering », c’est Egon von Greyerz, Marc Faber et cie qui avaient raison sur toute la ligne. La Fed n’a pas touché aux 85 milliards qui sont injectés chaque mois sur le marché obligataire et des MBS. Von Greyerz avait d’ailleurs, avec beaucoup d’audace, réaffirmé son pronostic la veille de la décision. L’économie américaine est si forte que la Fed n’ose même pas réduire, ne fut-ce que de 10 milliards, son QE. Que se passera-t-il lorsqu’il faudra mettre un terme à tout, puis ensuite vendre tous ces actifs accumulés durant ces années ?

Quand est-ce que les médias dominants vont-ils comprendre que la Fed est complètement bloquée, qu’elle n’a aucune stratégie de sortie satisfaisante à proposer, si ce n’est la fuite en avant via la dévaluation du dollar, jusqu’à sa totale destruction, ou un défaut de paiement massif et généralisé ?

En plus de faire augmenter de façon exponentielle le bilan de la Fed, cette politique pose énormément de risques pour l’économie, car elle alimente des bulles. Il est amusant de constater qu’à l’annonce de la nouvelle, les marchés actions ont repris leur marche en avant. Parce que la profitabilité des entreprises américaines et garantit tout à coup ? Non. Tout simplement parce que le support de la Federal Reserve signifie liquidités. Les spéculateurs peuvent donc sans mettre dans les poches pendant un moment. Jusqu’au jour où…

Comme Michael Pento le signale, 9 membres de la réunion ont voté pour ne pas réduire d’un dollar le quantitatif easing, un seul membre a voté contre sur les 10. Cela signifie donc que c’est probablement Yellen qui va succéder à Bernanke. Les mêmes politiques vont donc se poursuivre, ce qui rend la possession d’or et d’argent physique une obligation.

Avec cette décision, on peut constater une nouvelle fois la faillite des économistes dominants, qui se sont tous plantés. Seuls les « extrémistes », « les fous de l’or » (dixit Roubini et cie) avaient vu juste. À vous de voir qui vous voulez écouter…