La Fed poursuit son tapering, malgré la croissance quasi nulle du premier...

La Fed poursuit son tapering, malgré la croissance quasi nulle du premier trimestre 2014

Hier, toute la finance n’attendait qu’une chose, le communiqué du comité de la Fed. Malgré la croissance quasi nulle du premier trimestre 2014, de 0,1 % (alors que les analystes s’attendaient à 3 %…), elle a décidé de poursuivre son serrage de vis en diminuant de 10 milliards supplémentaires son QE.

janet-yellen-FOMC-tapering

Désormais, la Fed n’injectera « plus que » 45 milliards de dollars par mois, 25 milliards en obligations et 20 milliards en MBS. Fini les excuses de la météo pour justifier les performances médiocres du premier trimestre, qui ont débouché sur un taux de croissance ridicule de 0,1 % pour une économie qui serait soi-disant en train de se redresser.

Pour ne pas perdre le semblant de crédibilité qui lui reste, la Fed a donc dû poursuivre sa stratégie de tapering, estimant que l’hiver passé, tout va bien se passer alors que la consommation des ménages serait en hausse.

Les semaines à venir vont être cruciales. Comme l’a répété à de maintes reprises Michael Pento, la récession risque de faire son retour alors que la Fed se retire petit à petit son programme d’injection de liquidités. Pour l’instant, les marchés croient toujours au succès du tapering. Le jour où la Fed devra faire marche arrière, c’est à ce moment-là qu’ils devront acter du fait que rien n’est réglé, entraînant des corrections inévitables sur de nombreux marchés, tandis que l’or et l’argent reviendront subitement en grâce parmi les investisseurs.