La fin des États-Unis ou la fin du monde ?

La fin des États-Unis ou la fin du monde ?

0

Les fidèles lecteurs d’or-argent.eu connaissent désormais bien le Dr Paul Craig Roberts, un ancien de l’administration Reagan qui pose un regard particulièrement critique sur son pays et ses actions. Dans un article publié en date du 9 avril sur son site, le Dr Roberts estime que 2014 sera une année charnière pour les États-Unis. Et il ne voit rien venir de bon : soit nous allons assister à la fin des États-Unis en tant que superpuissance, soit à la 3e guerre mondiale :

Dr-Paul-Craig-Roberts

La fin des États-Unis ou la fin du monde ? Ce sera l’un ou l’autre.

Les États-Unis sont sur le point de connaître l’heure de vérité en 2014.

2 types de pressions pèsent de plus en plus sur le dollar. La première provient du déclin de la capacité de la Fed à trafiquer le cours de l’or, alors que les stocks de métal physique en Occident déclinent et que le marché est de plus en plus au courant des manipulations de la banque centrale américaine. Il suffit de voir les preuves en face: d’énormes quantités de ventes à découvert nues sont balancées sur les marchés futures de l’or à des moments de la journée où la liquidité est minimale. Il est aujourd’hui évident que le cours de l’or est manipulé sur le marché des futures afin de protéger la valeur du dollar, qui devrait baisser à cause du QE.

L’autre pression découle des menaces insensées du régime (sic) Obama lancées à l’encontre de la Russie. D’autres pays ne sont plus prêts à tolérer les abus du statut du dollar par Washington. Washington utilise le système de paiements internationaux en dollars pour affaiblir les économies de pays qui résiste à l’hégémonie politique de Washington.

La Russie et la Chine en ont assez. Comme j’en ai déjà parlé, ainsi que Peter Koenig, la Russie et la Chine se détournent petit à petit du dollar pour leurs échanges internationaux. Désormais, la Russie libellera ses contrats, notamment de ventes de pétrole et de gaz naturel à l’Europe, en roubles ainsi qu’en d’autres devises de ses partenaires des BRICS. Ce qui entraînera une lourde baisse de la demande pour le dollar, ainsi qu’une baisse proportionnelle de sa valeur.

Comme John Williams de Shadowstats.com l’a prouvé (note : un site qui calcule l’inflation, le chômage, etc., avec les modes de calcul d’il y a 10, 20 ou 30 ans), l’économie américaine ne s’est pas relevée de la crise de 2008 et s’est même affaiblie. La grande majorité de la population américaine se retrouve sous grosse pression alors que ses revenus stagnent depuis des années. Vu que les États-Unis sont désormais un pays importateur, une baisse de la valeur du dollar fera grimper les prix et baisser le niveau de vie.

Cette année, nous pourrions assister à une explosion de l’OTAN, voire même de l’Union européenne. Le coup d’état téméraire de Washington en Ukraine, ainsi que les menaces de sanctions à l’encontre de la Russie ont poussé les états marionnettes de l’OTAN sur un terrain dangereux. Washington a mal jugé les conséquences de son coup d’État en Ukraine. La Crimée a rapidement fait sécession pour rejoindre la Russie. D’autres anciens territoires russes dans le giron de l’Ukraine pourraient l’imiter prochainement. Des manifestants à Lugansk, Donetsk et Kharkov exigent désormais leur propre référendum. Les manifestants ont déjà proclamé la République populaire de Donetsk et de Kharkov. Les caniches de Washington qui composent le gouvernement ukrainien ont menacé de disperser les manifestations dans la violence. Washington affirme que les manifestations sont organisées par la Russie, mais personne ne les croit, même pas leurs caniches sur place.

La presse russe a cependant identifié des mercenaires américains parmi les forces de l’ordre du gouvernement qui ont été envoyées dans les régions séparatistes de l’est de l’Ukraine. Un parlementaire de l’extrême droite ukrainienne a proposé de tirer sur les manifestants.