La fin du dollar, la Russie, la Chine et l’émergence de l’or

La fin du dollar, la Russie, la Chine et l’émergence de l’or

Un adieu discret au Petrodollar ? De Ronald-Peter Stoferle

Stoferle

« L’effondrement du dollar se fera en 2 phases : d’abord graduellement, puis soudainement. Cette formule, utilisée par Hemingway pour décrire une faillite, est une description fidèle des dynamiques d’un système complexe subit. De façon graduelle comme un flocon qui recouvre la couche de neige d’un flanc de montagne, tandis que la phase subite est l’avalanche qui finit par en découler. Le flocon de neige est un événement anodin qui ne porte pas à conséquence, pourtant l’avalanche est inévitable.

Comme j’en ai déjà parlé, les voix qui critiquent l’hégémonie du dollar sont de plus en plus nombreuses. Il semblerait que de plus en plus de pays soient désireux de détrôner le dollar. La Chine, la Russie, l’Inde ainsi que le Japon ont tendance à augmenter les transactions qui sont faites dans leur propre devise afin de se passer du dollar. Cela marque clairement l’émergence d’un nouveau paradigme, d’autant plus important que 2/3 des dollars américains sont détenus à l’étranger.

Une attaque financière contre les États-Unis pourrait détruire la confiance dans le dollar et dans les obligations américaines. Cela a été clairement confirmé par le conseiller présidentiel russe, Sergei Glazyev, lorsqu’il a mentionné les possibilités de représailles de la Russie si John Kerry mettait à exécution ses menaces de sanctions économiques. Son conseil serait de balancer tous les bons du trésor américain si l’Amérique venait à geler les avoirs russes (de l’État, des entreprises mais aussi des particuliers) sur son sol, de se débarrasser du dollar.

Nous sommes certains que l’axe Pékin Moscou pourrait encore se renforcer. Les 2 pays ont pour objectif de n’utiliser que leur devise pour leurs échanges bilatéraux. Fin 2010, le renmibi (ou yuan) a fait son entrée sur la bourse des devises de Moscou (MICEX). Pour la première fois, la monnaie chinoise sortait de Chine ou de Hong Kong. Aujourd’hui, son internationalisation grandit de jour en jour.