La règle du « bail-in » entre en vigueur demain – Bonne...

La règle du « bail-in » entre en vigueur demain – Bonne Année 2016 !

0
bank run

Article de Martin Armstrong, publié le 30 décembre 2015 :

« Les médias mainstream ne parlent plus beaucoup du bail-in expérimental que l’Union européenne a imposé à Chypre. Cette règle du renflouement interne, qu’ils avaient juré être provisoire, deviendra la norme en janvier. D’après eux, cette règle va dans l’intérêt des contribuables qui ne seront plus obligés de payer pour les banques en faillite notamment en raison de la faiblesse structurelle de l’euro, une monnaie créée par des politiciens qui ne comprennent rien à l’économie. Mais minute papillon… Les contribuables ne sont-ils pas les mêmes épargnants qui ont leur argent dans ces banques ?

Les raisons de la suppression de l’argent liquide

Dans ce cadre, les efforts pour imposer l’argent électronique prennent tout leur sens : l’objectif est d’empêcher les bank runs. Le but poursuivi est simple : pouvoir vous prendre votre argent pour sauver les banques. Éliminer l’argent liquide poursuit en fait deux objectifs :

  1. Supprimer l’économie parallèle et taxer toutes les transactions
  2. Vous empêcher de retirer votre argent déposé à la banque

La directive sur le renflouement interne a été approuvée le 1er janvier 2015 tandis que ce système prendra effet le 1er janvier 2016. (…)

Le système d’assurance des banques après leur effondrement suite à la crise de 29 avait pour objectif de restaurer la confiance, de mettre un terme à l’épargne sous le matelas et de revitaliser l’économie. Après le sauvetage des banques, les politiciens leur ont permis de commettre les mêmes erreurs que par le passé tout en supprimant les assurances créées pour restaurer la confiance dans le secteur bancaire. Pour justifier cette action, les autorités affirment que les contribuables ne devront plus payer pour les banques en faillite.

Durant la Grande dépression, près de 9.000 banques ont fait faillite aux États-Unis. Rien qu’en 1933, ce chiffre s’est élevé à 4.000. Roosevelt avait prononcé un discours de 15 minutes à la radio le 12 mars 1933 au soir. Il avait affirmé à la population que seules les banques saines pourraient rouvrir. « Je peux vous assurer que votre argent est plus en sécurité dans une banque rouverte que sous votre matelas » avait-il déclaré.

Lorsque les institutions ont rouvert leurs portes le 13 mars 1933, les épargnants ont fait la queue pour déposer l’argent qu’ils détenaient chez eux dans leur banque de quartier. Dans les deux semaines, les Américains ont déposé plus de la moitié de l’argent retiré suite à la perte de confiance mais des banques ont fait faillite même après la réouverture. (…) »