La situation bancale du COMEX (graphique)

La situation bancale du COMEX (graphique)

0

De http://green-city.ir/wp-admin/play-free-double-diamond-slot-machine/ Play free double diamond slot machine Grant Williams (source) :

« Nous avons assisté à beaucoup de capitulation ces derniers temps, et pas que sur le marché de l’ http://carlosjuanbusquiel.com/wp-admin/lucky-gambling-quotes-gamblers/ Lucky gambling quotes gamblers or. Hugh Hendry, un irréductible bear, vient de jeter l’éponge et se met à acheter les marchés. Dépité, il a déclaré : nous sommes probablement à un plus haut, mais je ne veux pas continuer à regarder les autres faire des profits. Il s’agit d’une situation explosive, car les gens achètent simplement car les autres gagnent de l’argent. C’est exactement ce qui s’est passé en 1999 (et en 1929 aussi).

Les gens savent pourtant que la situation est dangereuse, et qu’il faut être prêt à sortir assez rapidement. Pour l’or, c’est tout le contraire. La plupart des acheteurs ont été dégoûtés, tandis que d’autres essayent encore de se faire de l’argent en pariant à la baisse. Mais ceux qui shortent ont intérêt à se méfier et être prêts à couvrir leurs positions.

Car la situation de l’or papier et extraordinaire. 69 personnes détiennent un certificat pour une même once d’or physique. Imaginez ce qu’il se passerait si une grosse entité comme la Bundesbank décidait de récupérer son or. »

Explosive en effet. Si on regarde le graphique ci-dessous, on voit que le COMEX a rarement été sous une telle pression : sur le 3e graphique, on voit que les stocks du COMEX n’ont jamais été aussi bas, tandis que le nombre de certificats papier pour chaque once d’or physique a littéralement crevé tous les plafonds.

COMEX-situation-levier-or-papier

Le sentiment est tellement négatif pour l’or que ceux qui détiennent aujourd’hui le physique sont ceux qui ne vendront sous aucun prétexte. Lorsque les gens vont alors vouloir posséder de l’or physique, il y en aura très peu à acheter sur le marché. C’est alors que l’on assistera à une explosion du cours de l’or.