Le bank run grec vu par un témoin

1
1113

Alors que les négociations entre la troïka et la Grèce s’éternisent et qu’Athènes en est réduit aux tours de passe-passe pour ne pas déclarer le défaut de paiement, les Grecs sont de plus en plus nombreux à retirer l’argent qu’ils ont à la banque. Tom Winnifrith, qui s’est installé récemment en Grèce en a fait l’expérience vendredi dernier et d’après ce qu’il vit, la Grèce fera défaut durant cet été : 

« Jim Mellon a dit que les Grecs devraient élever une statue en mon honneur. Vendredi dernier, j’ai ouvert un compte en banque en Grèce et j’ai fait un dépôt. OK, il s’agit de seulement 10 €, je dois encore transférer 3990 € pour obtenir ma carte de séjour et pouvoir acheter une voiture, une moto et une arme à feu mais c’est un début. Les scènes que j’ai vues à la Banque Nationale de Kalamata s’apparentaient au chaos, on pouvait sentir la panique de ce qui fut une atmosphère partagée par toutes les banques du pays.

Demain est un jour férié en Grèce. Soit un long week-end, le moment idéal pour faire défaut et annoncer le grand retour à la drachme. (…)

Mais je devais ouvrir un compte et faire un dépôt. À l’extérieur de la banque, dans la rue principale de Kalamata, il y a 2 DAB avec une file d’une dizaine de personnes lorsque je suis arrivé, je suis reparti 1 heure plus tard. À l’intérieur, on me dirigea vers l’un des 2 guichets pour les dépôts et pour les personnes incapables de réaliser de simples opérations bancaires seules. J’attendais donc près de ces guichets en compagnie de 4 octogénaires à moitié séniles mais à vrai dire, c’était moi le plus taré de tous car j’étais le seul à déposer de l’argent.

Vendredi était aussi le jour de paiement des retraites. Mercredi et jeudi, on a rapporté que les Grecs avaient retiré 800 millions d’euros de leurs comptes. Comparés aux chiffres de vendredi, ces 800 millions seront de la petite bière.

Lorsque vous vous rendez dans une banque grecque, on vous donne un ticket avec un numéro et vous attendez votre tour. Ma banque compte environ 60 sièges, qui étaient tous occupés. Il y avait également des gens qui attendaient debout, espérant recevoir leur argent avant la fermeture de la banque à 14 h. (…)

Après avoir ouvert mon compte, j’ai tendu un billet de 10 € à l’employé qui m’a donné en retour une dizaine de documents à signer. J’ai fait mon devoir pour la Grèce, j’ai donné 10 € que je perdrai tôt ou tard. (…)

Le gouvernement n’a pas annoncé le défaut de paiement vendredi comme je m’y attendais. La comédie se poursuit. Les DAB seront vidés durant le week-end, mardi et dans l’attente du défaut les banques seront à nouveau bourrées à craquer jusqu’à vendredi, les gens essayant d’obtenir ce qu’ils peuvent. (…)

Vu que je suis raccordé à l’eau et à l’électricité, je peux demander à ce que la route qui permet l’accès à ma maison soit réparée. L’été dernier, j’ai donc fait la demande à la mairie de Kambos (où il y a 4 fonctionnaires pour une population de 536 habitants). On m’a dit que la machine était en panne et qu’il n’y avait pas d’argent pour la réparer. Ils allaient essayer de le faire pour l’automne, ce qu’ils n’ont pas fait.

Mais la semaine dernière, les réparations ont eu lieu. Et lorsque je me rends à Kalamata, je vois de nombreux travaux de réfection des routes. À Kitries, le village a trouvé de l’argent pour rénover son front de mer. Il y a énormément d’activité dans la région. Pourquoi ?

Tout simplement car toutes les petites municipalités dépensent leur argent aussi vite qu’elles peuvent, jusqu’au dernier centime. L’État grec a demandé il y a quelques semaines à toutes les municipalités de déposer leur argent à la banque centrale. Les municipalités savent que la fois prochaine il ne s’agira pas d’une demande mais d’un ordre. D’ici là, tout l’argent accumulé aura été dépensé. (…)

Tout le monde sait que cela ne pourra pas durer indéfiniment et cela (le défaut) arrivera probablement cet été. Les signes se multiplient. »

PS : Photo d’archives

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here