Le Danemark prêt à se débarrasser de l’argent liquide ?

0
1196

Le train est en marche, les déclarations de politiques et de patrons de banque en faveur d’une société sans argent liquide s’étant multipliées depuis le début de la décennie. Sur ce terrain, les pays nordiques sont à la pointe, et notamment le Danemark, qui propose de supprimer l’obligation d’accepter les paiements en liquide pour certains commerces.

Cette information est relayée par la presse mainstream, et notamment par cet article de Yahoo :

« Le gouvernement danois propose de supprimer l’obligation pour certains commerçants d’accepter les paiements en liquide, ce qui serait un premier pas pour le pays vers une société sans argent liquide.

Quasi 1/3 de la population danoise utilise MobilePay, une application pour smartphone qui permet de transférer de l’argent à d’autres utilisateurs ou à un commerce pour régler un achat. Les pays nordiques sont également à la pointe en ce qui concerne les paiements par carte de crédit dans l’Union.

Le gouvernement souhaite qu’à partir de l’année prochaine, des commerces comme les magasins de vêtements, les stations-service et les restaurants ne soient plus obligés d’accepter les paiements en liquide.

La proposition fait partie d’un lot de mesures préélectorales destinées à améliorer la croissance en réduisant les coûts et en augmentant la productivité des entreprises. Avant d’entrer en vigueur, la mesure devra être votée par le Parlement ; aucune date n’a encore été fixée.

Il y a peu de chances que cette proposition rencontre beaucoup d’opposition au Danemark, où il est très courant de sortir sa carte de débit ou de crédit pour régler même les plus petits achats. (…)

Bill Gates, le fondateur de Microsoft, est un ardent partisan de l’argent électronique. (…) Cependant, le banquier central allemand Carl-Ludwig Thiele s’est érigé en défenseur passionné des billets de banque et des pièces de monnaie en citant les habitudes de paiement, la liberté et même le romancier russe Dostoïevski :

« Abolir l’argent physique nuirait à la souveraineté des consommateurs, à leur libre choix quant aux moyens de paiement, » a déclaré M. Thiele, responsable de l’argent liquide ainsi que des systèmes de payements et de règlements à la Bundesbank. « De quel droit le gouvernement se permet-il d’imposer aux citoyens comment ils doivent régler leurs achats ? », a-t-il demandé.

Il a également ajouté que 80 % des transactions financières se font toujours en liquide. « Chaque personne choisit ses moyens de payement en fonction de ce qui lui convient. Comme l’a dit Dostoïevski dans 1861 : l’argent, c’est la liberté monnayée. »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here