Le désamour des banques centrales pour l’euro le menace

Le désamour des banques centrales pour l’euro le menace

0
euro

Article de Bloomberg du 10 avril 2015 intitulé : « le statut de monnaie de réserve de l’euro en danger alors que les banques centrales le liquident »

L’assouplissement quantitatif (de la BCE) pourrait aider l’Europe à atteindre ses objectifs économiques mais il menace également la viabilité à long terme de l’euro en réduisant son attractivité en tant que monnaie de réserve.

Les banques centrales ont réduit la part de l’euro dans leur portefeuille d’actifs de façon importante l’année dernière anticipant les pertes qui allaient découler de stimulations monétaires sans précédent. L’euro représente désormais 22 % des réserves monétaires mondiales en baisse par rapport aux 28 % d’il y a 5 ans, juste avant le début de la crise de la dette. Pendant ce temps, les parts respectives du dollar et du yen ont augmenté d’après les derniers chiffres publiés par le FMI.

« En tant que monnaie de réserve, l’euro est en train de se désintégrer » a déclaré Daniel Fermon, stratégiste chez Société Générale à Paris. (…) Le président de la BCE (Mario Draghi) a salué de son côté le désamour pour l’euro car sa dévaluation améliore la compétitivité du Vieux Continent. Cependant des sociétés comme Mizuho Bank Ltd avertissent que cette baisse de la popularité de la monnaie est plus le reflet d’une baisse de confiance à long terme alors que l’économie européenne a connu la récession durant 2 des 3 dernières années. (…) »

Crédit photo : http://taxrebate.org.uk/