Le fixing argent du LBMA dans la tourmente

Le fixing argent du LBMA dans la tourmente

0
argent

Le nouveau fixing argent du LBMA devait apporter plus de transparence au marché du métal gris. Cependant, ce jeudi, la nouvelle formule pourrait avoir signé son arrêt de mort, ayant créé la pagaille sur les marchés après avoir été fixé à 84 centimes en dessous du cours spot et des futures. Article de FastMarkets.com, publié le 28 janvier 2016 :

« Après la publication du dernier communiqué de la Fed, le cours de l’or sur les marchés des futures fut stable. Par contre, le marché de l’argent a attiré l’attention jeudi en raison d’un fixing du LBMA manifestement en dehors des réalités du marché.

La confusion a régné sur le marché de l’argent après que le LBMA ait fixé le cours de l’argent 84 centimes en dessous du cours spot et des futures prévalant en matinée.

Le LBMA Silver Price, une référence quotidienne cruciale utilisée par les producteurs et les traders du monde entier pour les transactions d’argent physique et de contrats dérivés, a été fixé à 13,58 dollars l’once.

Au moment du début de la procédure, qui démarre à 12:00 heure de Londres, le cours spot s’élevait à 14,42 dollars l’once alors que le cours des futures du CME s’élevait à 14,415 $. L’annonce du fixing a donc provoqué une confusion extrême parmi les participants du marché de l’argent. Un porte-parole du CME a déclaré que le bas fixing de l’argent n’était pas le fruit d’une erreur technique.

« Vu les ordres placés dans le système d’enchères aujourd’hui par 5 participants, les ordres d’achat et de vente ont été équilibrées après 29 rounds et le fixing argent du LBMA a été établi à 13,58 dollars, » a déclaré le CME via un communiqué.

Le CME et Thomson Reuters ont remporté en juillet 2014 la course à l’attribution de la méthodologie et de la plate-forme de prix de ce nouveau processus quotidien, remplaçant ainsi en août une procédure vieille de 117 ans.

Mais cette différence de 6 % entre le fixing du  LBMA et les futures est largement perçue comme un souci majeur. De nombreux producteurs, qui utilisent encore ce standard en tant que référence quotidienne, pourraient avoir perdu de grosses sommes si des contrats ont été conclus sur base du prix du fixing.

« Malheureusement, il ne s’agit pas d’une erreur, » a déclaré Ole Hansen, responsable de la stratégie matières première chez Saxo Bank. « Cela pourrait être la fin du fixing. 14 minutes ont été nécessaires pour le déterminer. Ils ont fini par se mettre d’accord, mais manifestement sur un prix en dehors de la réalité du marché. » (…)

« Le dernier communiqué de la Fed a été interprété « dovish » (conciliant) par les marchés. Cela a permis à l’or d’atteindre son plus haut depuis novembre, soit 1128 $ l’once, à quelques dollars seulement de sa moyenne mobile à 200 jours, » a expliqué l’analyste d’UBS Joni Teves.

Hier après-midi, le comité de la Fed (FOMC) a conclu sa réunion de 2 jours en affirmant « surveiller de près l’économie mondiale et les développements financiers », ainsi que leur impact sur le marché de l’emploi américain. Cependant, le comité n’a pas indiqué sa volonté de ralentir ou d’interrompre son cycle de hausse des taux. L’objectif de taux directeur à 2 % d’ici la fin 2016 reste inchangé.

« L’or essaie de s’installer confortablement au-dessus du seuil psychologique des 1100 $ l’once, » a déclaré Teves, qui remarque que les ETF continuent d’augmenter leurs stocks d’or. Les dernières statistiques montrent que 1,79 millions d’onces ont été globalement ajoutées ce mois.

« Une reconstitution plus mesurée des positions or ne fait que renforcer la possibilité d’une progression plus durable tout en réduisant le risque d’anticipation exagérée des marchés. Mais même si un nombre grandissant de participants des marchés commencent à prêter attention à l’or, des positions plus massives et stratégiques doivent encore être prises, » a-t-elle ajouté. (…) »