Le fixing de l’argent cessera d’être le 14 août !

Le fixing de l’argent cessera d’être le 14 août !

0

Si le fixing de l’or a bénéficié d’une certaine publicité durant ces derniers mois, le fixing de l’argent de Londres était encore plus mystérieux. Mais après la décision de Deutsche Bank de quitter le fixing de l’or et de l’argent, le London Silver Fix a annoncé qu’il cesserait ses activités dès le 14 août 2014 !

Fixing-Londres

Pour ZeroHedge, qui a annoncé en premier la nouvelle, il s’agit d’une grande nouvelle pour tous ceux qui combattent les manipulations des marchés des métaux précieux. Si on ne peut pas dire qu’il s’agit d’une mauvaise nouvelle, nous pensons qu’il est un peu prématuré de se réjouir : certes, le fixing permet de manipuler quelque peu le cours, mais ce n’est pas ce processus qui est derrière les grosses manipulations auxquelles on assiste régulièrement sur le marché de l’or et de l’argent.

Celles-ci se font principalement via des positions shorts nues sur le marché des futures : il ne faut donc pas s’attendre à une explosion du cours de l’argent après le 14 août 2014. Le fixing de l’argent servait principalement aux banques qui y participaient à prendre des positions bénéficiaires au fur et à mesure que le prix de l’argent était fixé par les participants. Si le fixing s’oriente à la baisse, on prend des positions shorts en cours de conférence, et vice versa.

Nous pensons donc que ZeroHedge va un peu vite en besogne lorsqu’il titre « le début de la fin de la manipulation des métaux précieux ». La manipulation est permise par l’entremise du marché papier. Cependant, celui-ci a besoin d’une quantité minimale de physique afin de pouvoir fonctionner. Ce n’est que lorsque le métal ne sera quasi plus disponible que les manipulations deviendront impossibles. En attendant, les banques et les banques centrales ne lâcheront rien, car il en va de la stabilité financière mondiale.

Cela dit, le fait que la BaFin ait décidé de mettre son nez là où la FCC refuse de mener une enquête sérieuse, et que cela ait poussé Deutsche Bank à se retirer du fixing montre que ces banques ne bénéficient plus d’une totale impunité. Ce n’est pas grand-chose, mais vu les temps qui courent, c’est toujours bon à prendre.

Pour rappel, le fixing est une procédure durant laquelle quelques banques privilégiées, durant une conférence téléphonique, décident du « prix officiel » de l’or ou de l’argent entre elles.