Le spoofing ou comment manipuler le cours de l’or

Le spoofing ou comment manipuler le cours de l’or

0

La plupart des investisseurs en métaux précieux ne sont pas familiers avec les rouages des marchés ce qui les empêche de comprendre comment les manipulateurs s’y prennent pour faire baisser artificiellement les cours. Si la loi du nombre permet d’y parvenir via d’énormes positions short, il y a d’autres techniques parfois illégal comme le « spoofing ». Voici de quoi il s’agit :

Le spoofing, que l’on pourrait traduire par « leurre » consiste à placer un ordre énorme pour l’annuler immédiatement sans qu’il soit exécuté. Ces ordres ont pour conséquence d’influencer les autres acteurs du marché et d’engendrer des tendances.

ZeroHedge, grâce aux données fournies par Nanex, a pris l’habitude de relever ces opérations illégales sur lequel ferme allègrement les yeux les autorités de régulation des marchés américains, à savoir la CFTC.  En adresse directe à celle-ci, le site d’information économique iconoclaste américain a fourni quelques preuves de spoofing sur le marché des futures or de juin 2015 :

« Chère CFTC,

C’est à nouveau nous et comme promis, nous vous donnons un petit coup de main dans votre quête très sérieuse pour éliminer les manipulations illégales sur nos marchés bien-aimés. Aujourd’hui, nous vous fournissons 3 exemples de spoofing sur les futures or qui, comme vous pourrez le constater, ne sont pas très difficiles à identifier pour autant que l’on fasse un tout petit effort. (…) Dans chacun de ces cas aucun ordre n’a été exécuté, ou une infime fraction de l’ « ordre leurre » l’a été. Vous pouvez constater comment le cours a été influencé par la soudaine apparition (et disparition) de ces ordres XXL. »

Tout ceci est la preuve si besoin en était, que les marchés sont manipulés mais qu’ils le sont avec le blanc-seing des autorités de régulation, qui préfèrent fermer les yeux sur l’évidence plutôt qu’intervenir à la demande du pouvoir politique et/ou financier.