L’économie américaine est au point mort

L’économie américaine est au point mort

1
récession usa à venir ?

Article de Charles Hugh Smith, publié le 2 décembre 2015 sur Daily Reckoning :

« (…) L’économie réelle américaine, en opposition avec les marchés actions, est au point mort et sur le point de tomber en récession. Comme l’analogie d’un avion qui ne dispose plus de la vitesse nécessaire pour se maintenir dans les airs, l’économie est en perte de vitesse sur de nombreux fronts.

Le graphique de B. C. est unique du fait qu’il inclut les stimulations préférées du monde de la finance, les énormes déficits fédéraux américains. Des trillions de dollars empruntés sur le dos de nos enfants et de nos petits-enfants pour financer des fiefs administratifs démesurés, leurs cartels privilégiés ainsi que toute une série de programmes de type « du pain et des jeux » pour apaiser la populace rétive.

Ce graphique comporte trois courbes. Abordons-les une à une :

  1. La ligne rouge représente les ventes finales réelles par habitant soit toutes les ventes de l’économie ajustées à l’inflation et divisées par la population. Ce calcul permet de gommer les distorsions intrinsèques du calcul du PIB qui est largement conçu pour donner l’illusion de la croissance. Veuillez noter que les ventes réelles ont atteint des plus hauts moins élevés et des plus bas toujours plus bas durant ces trois dernières décennies. Aujourd’hui, cette courbe s’est inversée ce qui signifie que l’économie ralentit.
  2. La ligne noire représente les ventes réelles moins le fardeau des soins de santé et le déficit fiscal « emprunté aux générations futures » qui permet des dépenses ne correspondant pas à une croissance économique organique. Ensemble, ces lignes rouge et noire furent historiquement très fiables pour prédire les récessions de ces quatre dernières décennies. Aujourd’hui, elles viennent à nouveau de passer sous la limite qui signale l’arrivée d’une récession. (…)
  3. La ligne bleue représente les déficits fédéraux en tant que pourcentage des ventes réelles. Cet indicateur permet de jauger le poids des dépenses fédérales à crédit sur l’économie réelle. C’est une lapalissade de dire qu’une économie ayant besoin de déficits massifs pour ne pas imploser ne peut être saine. (…)

Au pic de sept années de « reprise économique », on constate que cette ligne noire a atteint les niveaux constatés durant le pire des épisodes de récession de ces quatre dernières décennies. Autrement dit, les dépenses du gouvernement américain atteignent en ce moment des niveaux considérés autrefois comme exceptionnels pour sortir de la récession. (…) »

En bonus, le calcul du PIB en temps réel de la Fed d’Atlanta, GDPnow, en chute libre :

gdpnow-prevision-q4-2015-decembre