Leeb : la Chine va acheter 5000 tonnes d’or supplémentaires

Leeb : la Chine va acheter 5000 tonnes d’or supplémentaires

Chine-Or-Leeb-5000-tonnesInterview de Stephen Leeb sur KWN :

“Eric, pour le moment je me concentre sur l’importante volatilité des marchés, ainsi que sur ce qui se passe du côté du gouvernement américain. Avec l’imbroglio politique aux États-Unis, le marché obligataire monte un jour pour tomber le lendemain. On voit aussi l’or dégringoler sans aucune raison, pour remonter le lendemain.

Mais ce qui est très intéressant, c’est la faiblesse du dollar. Son index est en dessous du seuil psychologique des 80. Ce qui est important de constater, c’est que la dernière fois qu’il y a une crise, le dollar s’est apprécié. Cette fois, c’est le dollar qui baisse par rapport à l’euro. L’Europe est empêtrée dans de nombreux problèmes, pourtant sa devise s’apprécie. Cela me fait dire qu’il n’y a pas de devises fortes, à part peut-être le yuan.

Il y a donc de nombreuses incertitudes sur le marché des changes, tandis que l’on voit certaines matières premières comme le cuivre s’apprécier. Ce dernier événement est probablement dû au fait que les gens réalisent que la Fed va devoir continuer à acheter des obligations. Qui sait, ils achèteront peut-être un jour toutes les émissions obligataires. Mais avant cela, les gens ne voudront plus du dollar. Que vont-ils en faire ? Peut-être se tourner en masse vers l’or. Quand toutes les devises papier ne valent plus rien, il s’agit de la dernière alternative.

Pour en revenir aux États-Unis, fermer les services publics en partie, c’est une chose, mais faire défaut est totalement différent. Je ne pense pas que cela arrivera, car les États-Unis peuvent faire tourner la planche à billets (note : c’est d’ailleurs ce qu’Alan Greenspan en personne a déclaré en août 2011), mais on se rapproche toujours plus de ce jour.

Évidemment, vu la situation, c’est à se demander pourquoi le cours de l’or n’explose pas. Pourquoi n’en est-on pas à 1800 ou 2000 $ l’once ? Le métal jaune devra immanquablement atteindre ces niveaux. La question n’est pas de savoir si cela arrivera, mais quand. Ma théorie, et je sais que cela ressemble à une théorie du complot, c’est que personne n’a vraiment intérêt à voir l’or monter. Mes sources me disent que la Chine veut encore accumuler 5000 tonnes. Ils n’ont évidemment pas envie d’acheter à 2000 ou 2500 $ l’once.

Ce n’est pas non plus dans l’intérêt de l’Occident de laisser le dollar s’effondrer. Dans cet environnement incroyablement chaotique, il y a une monnaie de choix, l’or, cependant le métal jaune est extrêmement volatile. Pour moi, les graines du changement sont en train d’être plantées.

Il semblerait que ceux qui avaient enterré l’économie chinoise aient été trop vite en besogne. Hier, les Australiens ont augmenté leurs prix pour leur minerai de fer, car l’économie chinoise est plus résistante que prévu. Les choses se passent bien en Asie, par contre les États-Unis ont des problèmes de chômage. Ce n’est que grâce aux manipulations des statistiques que les chiffres présentés ont l’air bon.

Pour l’instant, l’or est roi. Un roi qui se cache derrière le rideau et qui va bientôt bondir lorsque celui-ci sera ouvert. Lorsque cela va se passer, nous avons assisté à un feu d’artifice.

À court terme, je recommanderai plus l’argent, dont le potentiel est supérieur. La demande pour le solaire augmente, tandis qu’il bénéficie des mêmes effets que l’or en tant qu’assurance contre l’effondrement des devises papier. Pour ceux qui sont patients, l’or reste un excellent pari.