Leeb : le calme avant la tempête

Leeb : le calme avant la tempête

0

calme-avant-tempeteStephen Leeb : « En Europe, malgré la grosse victoire de Merkel, il lui faut tout de même rassembler une coalition. En Allemagne, les gens se tracassent de savoir combien leur pays devra prêter aux économies les plus faibles d’Europe. Il y a également des craintes concernant les effets à long terme de ces prêts. Le pronostic pour l’euro n’est donc pas particulièrement optimiste.

Un autre problème auquel le monde doit faire face, c’est la diminution de la production de pétrole au Moyen-Orient. La production américaine a certes augmenté, mais cette augmentation n’est pas suffisante pour couvrir la baisse de production des pays du golfe. Aux États-Unis, il y a également beaucoup de craintes à propos du plafond de la dette.

Nous avons également une Fed qui navigue sans gouvernail, car personne ne sait avec certitude qui sera le prochain président. Alors, pourquoi l’or n’augmente-t-il pas dans un tel contexte ? Car il est temporairement enchaîné par les gouvernements occidentaux désespérés. Il n’empêche, l’or sera l’actif qui se comportera le mieux à long terme. Pour l’instant, il y a beaucoup de liquidités disponibles sur les marchés actions, les gens sont à la recherche du profit.

Mais la situation actuelle va déboucher sur des tendances qui sont défavorables. La planète ne peut se contenter de la croissance anémique de ces dernières années. La question est de savoir : quel sera le prochain domino à tomber ? Ce ne sont pas les candidats qui manquent. Rien n’a changé, les problèmes sont toujours là, sauf qu’ils ne sont pas sur le devant de la scène.

Les gens qui se sont positionnés sur l’or et l’argent doivent tout simplement être patients et camper sur leurs positions. Il y a de nombreux événements pointant à l’horizon qui pourront déclencher une augmentation dramatique du cours des métaux précieux, que ce soit au Moyen-Orient, en Europe, aux États-Unis. Les choses ne resteront pas en l’état. Pour l’instant, l’équilibriste vacille, mais est toujours sur la corde. Pour le moment.

Les gens doivent être en position d’attente et se préparer.  Une catastrophe à Lehman peut arriver à tout moment. Lorsque le second acte démarrera, nous allons assister à de gros mouvements sur les marchés. Pour l’instant, c’est le calme avant la tempête. C’est vraiment la description qui cadre le mieux avec la situation actuelle. Nous attendons la tempête, ainsi que de voir quelle sera sa violence. Quand le carnage débutera, l’or et l’argent feront des merveilles. Les métaux précieux deviendront les actifs les plus recherchés.

Les marchés sont en progression de 140 % depuis 2009, alors que le revenu réel aux États-Unis a baissé durant la même période. Une catastrophe est sur le point d’arriver. Le fossé entre les marchés financiers et l’économie réelle va provoquer des dégâts. On est de nouveau un peu avant septembre 2008. »