Les cycles haussiers et baissiers de l’or

Les cycles haussiers et baissiers de l’or

0

L’or était précieux il y a 3.000 ans et le sera encore dans 3.000 ans. Mais peut-on affirmer la même chose en ce qui concerne le dollar, l’euro, le yen ou la livre sterling ? Gary Christenson répond à cette question dans cet article publié sur GoldSeek.com en nous rappelant pourquoi nous investissons dans l’or et pourquoi il ne faut pas paniquer durant une baisse : 

« L’or conserve sa valeur (en moyenne) tout au long des siècles. Pouvons-nous espérer une même longévité des devises papier qui reposent sur de la dette, qui sont gérées par les politiciens et créées avec des presses ou un simple ordinateur par les banques centrales ?

Si la création monétaire permettait vraiment de créer de la richesse, les individus et les nations devraient être beaucoup plus riches aujourd’hui alors que, récemment, la plupart des banques centrales ont eu largement recours à la création monétaire. La Fed a « imprimé » environ 4 trillions de dollars depuis la crise de 2008 afin de sauver les banques et de « stimuler » l’économie. Au cours d’aujourd’hui, cela représente environ 3 milliards d’onces d’or ou encore 30 ans de production mondiale. Les banques centrales veulent gérer les économies en utilisant du papier et des octets au lieu d’or physique véritable.

Or : faits et cycles

Le cours de l’or durant ces 40 dernières années a été manipulé, à la hausse et à la baisse bien sûr, mais nous pouvons accepter le fait que les cours historiques sont des faits. Observez le graphique ci-dessus qui montre le cours de l’or durant ces 40 dernières années et remarquez les lignes vertes espacées de 98 mois, soit environ 8 ans. Les plus bas majeurs ont eu lieu tous les 8 ans environ.

Ci-dessous, voici un graphique similaire avec les plus hauts de l’or. Les lignes rouges verticales sont espacées de 95 mois, soit environ tous les 8 ans. Les plus hauts majeurs ont eu lieu environ tous les 8 ans.

or-cycle-haussier-8-ans

Quelques dates importantes pour l’or :

  • Août 1971                             $42
  • Avril 1974                             $189
  • Août 1976                             $101
  • Janvier 1980                         $850
  • Avril 2001                             $255
  • Août 2011                             $1,923
  • Juillet 2015                           $1,072

D’août 1971 (lorsque le président Nixon a « temporairement » mis fin à la convertibilité du dollar en or) à avril 1974, le cours de l’or a augmenté d’environ 4,5 fois. Il a ensuite chuté d’environ 47 % pendant 2 ans et 4 mois.

D’avril 2001 à août 2011, le cours de l’or a augmenté d’environ 7,5 fois pour ensuite chuter d’environ 46 %.

La hausse de 1974 prit de 3 à 5 ans tandis que la hausse de 2001 à 2011 prit 10 ans. Le cours de l’or fut encadré durant les années 60 par le London Gold Pool et lorsque celui-ci fut annulé, le métal progressa rapidement pour obtenir un nouveau plus haut « incroyable » proche de 200 $. Le cours de l’or a été moins plafonné durant les années 90 donc le mouvement haussier jusqu’en 2011 s’étala sur une plus longue période.

La chute de 1974 à 1976 dura environ 2 ans pour une baisse d’environ 47 %. La baisse entre août 2011 et juillet 2015 s’est étalée sur une période 2 fois plus longue pour une baisse de 46 %. Aussi bien la hausse que la baisse se sont étalées sur une plus longue période que dans les années 70.

Spéculations à propos de l’or :

Après la baisse de presque 50 % des années 70, l’or a augmenté d’environ 8,5 fois en 3 ans et demi jusqu’à atteindre une bulle.

Supposons, vu que les mouvements récents du cours de l’or se sont étalés sur des périodes de 2 à 3 fois plus longues, que l’or progresse durant les 7 à 10 années à venir par un facteur de 5 à 10 par rapport au plus bas de juillet. Cela nous donne un cours de l’or de 5.000 à 10.000 $ d’ici 2022 à 2025.

C’est impossible, n’est-ce pas ? Eh bien, qui sait…

Considérez ceci (tous ces événements sont susceptibles de faire grimper le cours de l’or) :

  1. La dette mondiale et officielle, sans prendre en compte les engagements non provisionnés, dépasse les 200 trillions de dollars. Tout porte à croire que ce montant va augmenter et il ne sera jamais remboursé. Plus de dette signifie plus de devise en circulation donc des devises dévaluées et l’or plus cher.
  2. La dette américaine officielle dépasse les 18 trillions de dollars et augmente rapidement. Les engagements non provisionnés, en fonction de celui qui les comptabilise, s’élèvent à 100-200 trillions supplémentaires, voire plus. Les politiciens dépenseront et dévalueront la monnaie.
  3. Une dette excessive est déflationniste. La déflation est impensable pour les banques centrales donc elles sont obligées de créer de l’inflation. C’est pourquoi elles créeront de la monnaie sans arrêt. N’espérez pas que les « monnayeurs » arrêtent les presses un beau jour en admettant leur échec.
  4. Les guerres sont très profitables pour certaines industries et certains groupes financiers. Ces groupes pourraient fomenter une guerre, certains pays pourraient avoir besoin d’un conflit pour faire diversion et créer de l’inflation, plus de dette et stimuler leur économie.
  5. La guerre des devises, soit la dévaluation des monnaies pour stimuler les exportations, bat son plein. Personne n’est gagnant dans un tel conflit.
  6. La bourse chinoise s’est déjà effondrée.
  7. La bourse américaine est en train de vaciller.
  8. La dette irremboursable de la Grèce, de l’Italie, de Chicago, de Porto Rico et de bien d’autres pourrait créer des remous.
  9. Les cours du brut et de bien d’autres matières premières se sont déjà effondrés. Les milliards d’obligations pourries du secteur de la fracturation hydraulique feront-elles défaut ?
  10. Les États-Unis finiront-ils par bombarder et envahir la Syrie ?
  11. Le conflit en Ukraine va-t-il s’envenimer ?
  12. Une guerre avec la Russie ?
  13. Une escalade des tensions dans la mer de Chine méridionale et une guerre avec la Chine ?
  14. Un conflit entre Israël et l’Iran ?
  15. La nucléarisation du Pakistan ?
  16. Et bien d’autres encore…

Donc oui, les situations économique et financière vont probablement se détériorer, les banques centrales créeront de la monnaie et le cours de l’or grimpera. Le prochain cycle baissier de l’or est attendu pour 2017, il pourrait s’agir d’une baisse subite suivie par plusieurs années de hausse jusqu’au plus haut de 2019. Cependant, ces cycles pourraient passer au second plan en raison des énormes pressions économiques et financières qui pèsent sur le système. Le cours de l’or va progresser significativement, peu importe les influences des cycles.

Une simple question…

Est-il préférable d’avoir 100.000 $, euros ou livre sterling sur un compte en banque (qui rapporte des cacahuètes) dans une banque qui pourrait saisir l’argent de ses épargnants pour se sauver, une épargne libellée en argent papier bancal garanti par un gouvernement insolvable…

OU

Avoir 90 onces d’or stockées dans un endroit sûr ?

Si vous pensez que la prospérité s’achète à crédit, faites le premier choix. Sinon, il n’y a pas beaucoup à réfléchir. »