Les Japonais se préparent aux conséquences des Abenomics en achetant de l’or

Les Japonais se préparent aux conséquences des Abenomics en achetant de l’or

0

зимняя обувь казань каталог

http://rente.com.br/m/monaco-casino-age-restriction/ Monaco casino age restriction

Tanaka Kikinzoku Jewelry, spécialisé dans le commerce des métaux précieux, a enregistré une hausse de ses ventes de 500 % ce mois. Dans son magasin principal de Ginza, ce jeudi dernier, des clients ont fait la queue jusqu’à 3 heures afin de pouvoir acheter des lingots de 500 gr, d’une valeur de 22.500 $. La société a ainsi enregistré, en mars 2014, son plus gros chiffre d’affaires mensuel en 120 ans d’histoire.

ZeroHedge de noter que le Japon pourrait emboîter le pas à l’Inde en compliquant les achats de métal jaune pour rediriger les économies des Japonais vers des dépenses plus « approuvées par Keynes », mais pour l’instant le gouvernement, après s’être contenté d’augmenter la taxe sur l’or de 0,5 %, a d’autres chats à fouetter, notamment face aux prix de l’énergie qui ne cessent de grimper.

Itsuo Toshima, qui conseille un fonds de pension, ne tourne pas autour du pot quand il s’agit de décrire la situation qui règne au Japon :

« Lentement mais sûrement, les gens se préparent au pire, à savoir à l’échec des Abenomics. »

« Afin de protéger leur patrimoine, les Japonais achèteront de l’or. Et si l’économie devait replonger dans la déflation, la recherche de la sécurité profiterait également au métal jaune. »