Les prévisions d’un « neutre de l’or »

Les prévisions d’un « neutre de l’or »

1
argent et or lingots et pièces

L’or fut de loin l’actif majeur le plus rentable du premier trimestre 2016, malgré son repli de mars. D’abord abordée par quelques analystes minoritaires, de plus en plus de voix s’élèvent pour parler de l’éventualité grandissante du grand retour d’un marché haussier pour l’or. C’est le scénario de Greg Guenthner, un analyste qui ne porte le métal jaune dans son cœur que lorsqu’il le voit se préparer à grimper (source) :

« Les faits indiquant que la hausse du cours de l’or pourrait se prolonger durant l’été sont de plus en plus concrets, » a déclaré Greg Guenthner de notre salle des marchés.

Si vous nous suivez depuis longtemps, vous vous rappellerez que Greg avait anticipé le marché baissier de l’or en février 2013 alors que le métal jaune passait en dessous de la barre des 1650 $ l’once. Vous faisiez même peut-être partie de ceux qui l’ont traité de tous les noms, « antéchrist » étant probablement l’insulte la plus mémorable de toutes.

Greg analyse toutes les classes d’actifs de façon neutre. Il devient optimiste quand l’analyse technique l’est.

« Personne n’a prêté attention au métal jaune lorsqu’il a commencé à monter en janvier, » a écrit Greg. « La fausse baisse de la fin janvier a provoqué cette réaction. L’or était englué dans une spirale négative. Cette nouvelle baisse semblait donc logique. »

Mais comme la plupart des analystes techniques le savent, une fausse baisse engendre souvent un mouvement fort dans la direction opposée. Lorsque l’or a repris pied sur son niveau de début d’année, il s’est envolé. Le marché haussier de l’incrédulité commençait. Et il se poursuit vigoureusement. »

Pour l’avenir, Greg anticipe 2 catalyseurs pour l’or alors que nous nous dirigeons vers l’été : la faiblesse du dollar et la réalisation grandissante que la Fed n’a aucune idée de ce qu’elle fait.

« La hausse de l’or ne sera pas parfaite. Attendez-vous à beaucoup de volatilité, à de nombreuses secousses. Les comebacks ne sont jamais simples et propres. Mais ils sont puissants. »

Bloomberg via MineWeb, qui a interrogé dans un article du 3 avril 2016 des gestionnaires, pose une analyse similaire :

« Malgré un mois de mars terme, les gestionnaires parient sur le fait que l’actif le plus rentable du T1 2016 a encore de la marge.

Alors que l’or a reculé sur les marchés à terme par rapport à son plus haut de 13 mois, jamais les hegde funds n’ont été aussi bullish depuis janvier 2015. Le métal jaune a connu son plus grand gain trimestriel depuis 30 ans, les turbulences des marchés financiers et la croissance économique mondiale en berne ayant dopé la demande d’or.

Janet Yellen a déclaré la semaine dernière que les banquiers centraux américains devaient « être prudents » quant à leur planning de hausse des taux en raison des risques qu’il fait peser sur l’économie mondiale. La société londonienne spécialisée dans la recherche Metals Focus s’attend à voir les investisseurs se tourner davantage vers le métal en raison du statu quo des taux. Les actions de sociétés comme Newmont et Freeport-McMoRan ont bénéficié de la hausse de l’or. (…)

« On assiste à un changement radical aux 4 coins du monde : on réalise que les politiques monétaires n’ont pas eu l’efficacité escomptée par les banques centrales. Il n’y a pas d’inflation. Les taux baissent. C’est actuellement positif pour l’or, » a déclaré Maria Smirnova, gestionnaire chez Sprott Asset Management à Toronto.

Paris sur l’or

Les hedges funds ont augmenté leurs positions long sur les marchés à terme et des options de 2,1 % à 164 946 contrats durant la semaine se terminant le 29 mars, d’après les chiffres publiés par la CFTC. Les gestionnaires ont augmenté leur paris sur une hausse durant 3 des 4 dernières semaines. (…)

« Les fondamentaux, en particulier les politiques monétaires accommodantes au niveau mondial, sont très positives, » a déclaré Adrian Day, président d’ Adrian Day Asset Management à Annapolis, qui gère 146 millions de dollars. « Le billet vert semble avoir plafonné, tout du moins à court terme. »

Même si un dernier intervenant pense que la Fed est plus proche d’une hausse des taux que le marché le pense et que cela pourrait impacter négativement l’or.