Les taux obligataires au plus bas… depuis le 15e siècle et Gênes !

0
1312

Si on prend le niveau actuel des taux obligataires comme indicateur de la vigueur de l’économie, cela signifie que les marchés actions, même en prenant en compte la récente correction, sont encore largement surévalués, alors que l’on n’a pas vu de taux obligataires aussi bas depuis ceux de la République de Gênes au… 15e siècle !

Article d’Ambrose Evans Pritchard, du Telegraph :

« Les taux obligataires ont atteint leur niveau le plus bas de l’histoire moderne en Allemagne, en France et dans les pays majeurs de la zone euro. Il s’agit du signal d’un risque élevé de déflation, ainsi que de craintes grandissantes à propos des sanctions contre la Russie.

Le taux sur les obligations à 10 ans de l’Allemagne a atteint un plus bas historique de 1,11 %, principalement en raison de la recherche d’une valeur-refuge. Les taux français ont baissé de concert à 1,5 %. Il s’agit de taux bien plus bas que ceux des années 30, ou même de ceux des épisodes déflationnistes du 19e siècle.

« Les taux avaient chuté à de tels niveaux pour les obligations de la République de Gênes au 15e siècle, mais c’est du jamais vu dans l’histoire moderne de l’Europe, » a déclaré le professeur Richard Werner, de l’université de Southampton. « Cela reflète la faiblesse du PIB nominal, ainsi que la lente implosion économique provoquée par la contraction du crédit. La BCE va enfin agir, mais cela n’aura des conséquences qu’en surface. »

Les taux allemands, français et néerlandais sont en baisse depuis des mois alors que le redressement économique de l’Europe flanche et que plusieurs pays sont très proches de la récession. Mais la chute des taux est la conséquence de la convergence de plusieurs forces. « Les investisseurs craignent que les tensions grandissantes avec la Russie puissent être le choc externe qui va définitivement propulser la zone euro dans le piège déflationniste, » a déclaré Simon Tilford, du Centre for European Reform.(…) »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here