L’hyperinflation frappe déjà de nombreux pays (von Greyerz)

L’hyperinflation frappe déjà de nombreux pays (von Greyerz)

Egon von Greyerz

La déflation que nous connaissons actuellement peut être brutalement remplacée par l’hyperinflation, vu que les banques centrales des pays du monde entier sont engagées dans un grand concours global de création monétaire. Certains pays sont déjà entrés dans une phase d’hyperinflation d’après Egon von Greyerz (source) :

« Il est désormais très clair que l’hyperinflation à laquelle je m’attendais est de plus en plus présente et se propage de pays en pays. Le phénomène est pour le moment concentré à la périphérie mais il ne tardera pas à se propager aux pays développés du monde entier.

L’hyperinflation est un événement monétaire. Elle se déclare lorsque des pays vivent au-dessus de leurs moyens durant une période prolongée, ce qui entraîne la constitution d’une dette massive et éventuellement de la création monétaire. (…)

Il suffit d’observer le cours de l’or dans diverses devises pour identifier des signes très clairs d’hyperinflation. Depuis 2008 soit le début de la grande crise financière, l’or a augmenté de 800 à 900 % en Biélorussie et en Ukraine, de 400 à 600 % en Argentine et en Syrie. (…) L’Ukraine est massivement financée par l’Occident malgré tout le pays est en train de se désintégrer, en manque d’argent et de nourriture.

Malgré cela, les gouvernements du monde entier poursuivent dans la même direction. Depuis 2008, la dette mondiale a augmenté de 45 % soit de 60 trillions de dollars. En raison des problèmes de l’Union européenne et de la Grèce, la monnaie unique est aussi faible qu’en 2003.

Cet environnement a permis au dollar de s’apprécier mais il s’agit d’une vigueur temporaire. Le billet vert va terminer son mouvement haussier dans les semaines à venir pour commencer à refléter la réalité de son pays émetteur, à savoir une nation qui a vécu au-dessus de ses moyens pendant au moins 50 ans. Je m’attends à ce que ce phénomène d’hyperinflation affecte les États-Unis dans les 2 à 4 années à venir. Ce phénomène frappera également l’Europe, bien sûr. (…) »