London Gold Pool : le marché de l’or va-t-il subir le même...

London Gold Pool : le marché de l’or va-t-il subir le même sort ?

2

London-Gold-Pool-1968En 1961, le London Gold Pool est créé sous l’impulsion du plan Kennedy. Il s’agissait de la mise en commun des stocks d’or des plus grandes banques centrales du monde dans un Pool (piscine, ou plutôt pot commun) afin de maintenir un cours fixe de l’or, à 35 $ l’once. En 1968, celui-ci fut fermé, alors qu’il était pris d’assaut et menaçait de manquer d’or physique pour maintenir la parité or. Chris Powell nous rappelle cet épisode. Le marché de l’or aujourd’hui pourrait définir comme le London Gold Pool en 1968 ?

Eric King : « William Kaye a déclaré à KWN que cela va prendre bientôt fin, car l’Occident manque d’or physique afin de continuer cette mise sous contrôle »

Chris Powell : « Nous voyons d’énormes volumes transiter d’Occident en Orient, parfois via la Suisse. Nous avons vu l’écart des stocks entre février et juin à la banque d’Angleterre, lorsque 1200 tonnes d’or ont subitement disparu des écrans radars. Lorsque j’ai demandé à la banque d’Angleterre où se trouvait cet or,  ils ont refusé de faire de plus amples commentaires.

Tout ceci confirme ce que Kaye affirme. On sait que de l’or quitte l’Occident et qu’il arrive en Orient. Difficile de dire quand l’or physique sera à sec, par contre on a déjà entendu cette chanson. C’est exactement ce qu’il s’est passé lorsque le London Gold Pool a été vidé.

London Gold Pool : annulé car les stocks menaçaient de disparaître

Le Pool s’est effondré, les États-Unis avaient même affrété des vols assurés par l’US Air Force pour acheminer en catastrophe de l’or à Londres en 1968. À l’époque, la banque d’Angleterre avançait son propre or au marché, au nom des États-Unis, afin de maintenir son cours à 35 $ l’once.

En mars 1968, l’or se vendait à raison de plusieurs centaines de tonnes par semaine. Les pays qui contribuaient au London Gold Pool ont réalisé qu’il ne leur restait plus que quelque semaines de stock avant que celui-ci soit à sec. Ils ont donc décidé de fermer le London Gold Pool.

Le prix de l’or s’est alors littéralement crashé. Alors qu’il était à 35 $ l’once la veille, le lendemain aucun cours ne fut publié, car le marché officiel de l’or physique avait tout simplement disparu vu qu’il n’y avait plus d’or disponible. Il s’agit de l’un des scénarios possibles pour la suite des événements. Mais plus vraisemblablement, les banquiers centraux, en voyant la pénurie totale venir, arrangeront une réévaluation internationale des devises. Lorsque ce moment viendra, ce sera le chaos sur les marchés des devises et de l’or. Mais en définitive, nous assisterons à une réinitialisation du cours de l’or, qui sera évidemment substantiellement plus élevé. »