Londres s’ouvre à la finance chinoise, à l’échange du yuan

Londres s’ouvre à la finance chinoise, à l’échange du yuan

0

Yuan-Dollar-Devise-Reserve-LondresSi l’impasse politique et économique dans laquelle se trouvent aujourd’hui les États-Unis ne fait qu’accélérer les choses, l’émergence du курсы кейс нац банка yuan, la monnaie chinoise, pour combler le vide laissé par le dollar n’est qu’une question de temps. La chute du billet vert ne se fera pas sans résistance, ni du jour au lendemain, étant donné que de nombreux pays détiennent encore de grosses réserves en dollars, ou des actifs libellés en dollars.

Malgré tout, les préparatifs vont bon train pour trouver des substituts au dollar. Le yuan, vu la puissance économique de la Chine, aura très certainement un rôle central dans ce nouvel environnement économique. Les achats massifs en or de la banque centrale chinoise poursuivent cet objectif : se débarrasser du dollar, tout en accumulant un actif physique qui pourra servir de garantie à sa monnaie.

Parallèlement, la Chine se positionne pour faire du yuan une monnaie internationale. C’est ainsi que Londres permet désormais les échanges en yuan. Le gouvernement britannique a également allégé les formalités pour permettre aux banques chinoises de prendre pied en Grande-Bretagne, ce qui devrait également favoriser l’internationalisation de la monnaie chinoise.

Évidemment, cela ne se fera pas du jour au lendemain. Mais ce qui est sûr, c’est que les jours du dollar tout-puissant sont comptés. Pour preuve : le yuan s’est déjà apprécié de 36 % par rapport au dollar, et de 47 % par rapport à la livre sterling, depuis 2005. Pour rappel, Londres (et sa City) est la première place financière du monde, devant New York et Wall Street.