L’or de contrebande devient à la mode en Inde

L’or de contrebande devient à la mode en Inde

0

Or-Inde-ContrebandeCette année, le gouvernement indien a pris de nombreuses mesures afin de dissuader sa population d’acheter de l’or, notamment en augmentant les droits de douane sur le métal jaune (la taxe est passée de 2 % à 8 % en un an et demi), mais aussi en demandant purement et simplement à l’association des banques de ne plus vendre de lingots et pièces. Des décisions autoritaires complètement à l’opposé des valeurs de démocratie et de libre marché véhiculé par nos grandes instances mondialistes.

Évidemment, lorsqu’on connaît l’appétit des Indiens pour l’or, le premier pays importateur, compliquer l’achat d’or de façon légale ne pouvait mener qu’à une conséquence : encourager la contrebande. Que ce soit pour l’alcool ou la drogue (même si l’or n’a rien à voir), les mesures coercitives n’ont jamais empêché le commerce de se dérouler.

Les cas d’or de contrebande se multiplient en Inde

Comme anticipé par Zero Hedge, ce qui devait arriver arriva. Les autorités rapportent une augmentation des arrestations des contrebandiers, alors qu’elle affirme attraper seulement 5 à 10 % des contrevenants.

C’est ainsi que le Wall Street Journal a rapporté l’histoire d’un bateau de pêche, parti du Sri Lanka, qui avait pour mission de transporter un peu plus de 18 kg d’or et qui s’est fait intercepter par les douanes indiennes.

Le gouvernement indien pourra dissuader et interdire tant qu’il veut, cela n’empêchera pas les paysans indiens d’économiser en or, n’ayant aucune confiance dans la monnaie locale, la roupie. Le gouvernement, s’il veut équilibrer sa balance commerciale (les importations d’or étant responsables, selon lui, de son déficit commercial), il lui suffirait de reclasser l’or en tant que monnaie de réserve, au lieu de son statut actuel de matières premières.

Après une telle décision, tel que proposé par Eric Dubin et d’autres, le gouvernement n’aurait plus à faire la guerre aux acheteurs et se soucier de l’or de contrebande. Mieux encore, il permettrait de protéger sa population contre l’effondrement des monnaies papier qu’augurent les nombreux QE, et la guerre des devises qui fait actuellement rage.