L’or plonge à nouveau : les explications de James Turk

0
1194

Les jours se suivent…  et se ressemblent pour l’or. Hier, on a assisté à une nouvelle chute du cours. Voici l’analyse de James Turk (source), ainsi que ses considérations à plus long terme pour le métal jaune.

James-Turk-Or

James Turk : « c’était le jour de l’expiration des options. On a donc assisté à un mouvement qui est devenu habituel durant ces dernières années. À chaque fois, le cours baisse, afin que les banques de lingots puissent encaisser un maximum d’argent.

Aujourd’hui (lire le 27 mai), ce sont les options du Comex qui expirent. Mercredi et jeudi, ce seront les dernières options OTC qui expireront. À partir de vendredi, le cours des métaux précieux repartira donc à la hausse. »

Eric King : « que pensez-vous du fait que Georges Soros ait pris des positions sur le secteur minier ? »

James Turk : « c’est tout sauf une surprise. Quiconque souhaite faire un maximum de profit, quand il analyse les actions minières, se dit : ‘waouh, ces titres sont incroyablement bon marché’.

La fatigue des investisseurs sur le marché est telle que des titres de grande qualité sont jetés pour quelque bouchée de pain. Les investisseurs malins comme Soros en profitent. ”

Eric King : « Le ratio or/pétrole est de 12/1. Il est étonnant que l’or et l’argent soient si faibles alors que le pétrole se situe largement au-dessus de la barre des 100 $ le baril. »

James Turk : « c’est vrai. Le cours du pétrole est largement ancré au-dessus de 100 $, il commence maintenant à progresser et pourrait se retrouver à des niveaux plus vus depuis longtemps. Cela ne fait que renforcer le fait que la chute du cours de l’or est une aberration, provoqué par l’expiration des options qui sont jouées par les banques de lingots pour engranger un maximum de profits.

La backwardation régulière de l’or montre que le marché n’est pas sain à cause de toutes les manipulations qui ont lieu sur le marché papier de l’or. Une guerre est menée sans relâche depuis longtemps par les banquiers centrés occidentaux et les banques de lingots contre l’or. Ils ont gagné des batailles mais finiront par perdre la guerre, malgré la baisse du 27 mai.  Comme le Gold Pool de Londres de 1967, ce marché va aussi tomber en pièces.

Les investisseurs futés continuent d’acheter régulièrement de l’or et de l’argent physique. Les métaux précieux sont sous-évalués, tandis qu’il s’agit de monnaie stockait en dehors du système bancaire, ce qui signifie qu’il est à l’abri d’une confiscation à la chypriote. Je suis personnellement cette stratégie, et je ne suis pas prêt d’en changer. »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here