L’Ukraine bénéficie d’un effacement de 20 % de sa dette et évite...

L’Ukraine bénéficie d’un effacement de 20 % de sa dette et évite le défaut

On nous répète sans cesse que le FMI est une organisation apolitique. S’il était permis d’en douter, la différence de traitement entre la Grèce et l’Ukraine offre désormais la preuve par 4 que ce doute n’est en fait que la plus plate des vérités. Les créanciers occidentaux, dans leur guerre contre la Russie, ont offert des largesses à l’Ukraine qui doivent laisser les Grecs bien perplexes…

De l’AFP :

« L’Ukraine a annoncé jeudi avoir arraché un accord « historique » avec ses créanciers occidentaux sur la restructuration de sa dette qui écarte la menace d’un défaut de paiement de cette ex-république soviétique ravagée par la guerre.

L’accord, trouvé au terme de cinq mois de négociations difficiles, prévoit l’effacement de 20% de cette dette, soit environ 3,6 milliards de dollars, et un allongement de quatre ans de la durée du remboursement des sommes restantes, ont annoncé le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk et sa ministre des Finances Natalie Jaresko au Conseil des ministres de jeudi. »

Mme Jaresko, la ministre des Finances de l’Ukraine qui pour rappel était américaine avant d’être naturalisée pour occuper son poste, a obtenu 20 % d’effacement… En contrepartie, l’Ukraine a dû consentir à de gros efforts d’austérité, n’est-ce pas ? Pas vraiment… « En échange, Kiev a accepté une légère hausse du taux d’intérêt, 7,75% contre 7,2% actuellement, » ajoute l’AFP. Waouw, une hausse des taux directeurs d’un peu plus d’un demi pourcent en contrepartie ! Les Grecs auraient bien consenti à cet effort sauf qu’ils ne disposent plus de leur propre banque centrale.

Cet accord se traduit également pour Kiev par des économies de 11,5 milliards de dollars sur quatre ans toujours selon l’AFP. Nous prenons le pari que cet engagement ne sera pas tenu alors que les Grecs ont eux été contraints de solder leurs aéroports et autres actifs rentables.

Du côté de l’Ukraine, on jubile à raison et on ne s’en cache pas :

« Les conditions obtenues par l’Ukraine sont donc sans précédent, s’est félicité M. Iatseniouk. « Aucun pays qui ne s’est pas déclaré en défaut de paiement n’a obtenu de telles conditions », a-t-il assuré, précisant que le niveau moyen d’effacement de dettes pour ces pays était de « 10% ». »

  • rien

    AHURISSANT…LE NOUVEL ORDRE MONDIAL SIONISTE AGIT OUVERTEMENT.