Malgré son récent revers, l’or reste l’un des actifs les plus...

Malgré son récent revers, l’or reste l’un des actifs les plus performants de 2014

1

Peter-Schiff-OrSelon l’article de Peter Schiff (source en anglais)

Jusqu’à présent, 2014 a été une année paradoxale pour l’or. De nombreux investisseurs ignorent même que le métal jaune a grimpé de presque 8 % depuis le début de l’année. Lorsque les médias se décident à en parler, c’est pour remettre en perspective la hausse du début d’année avec la baisse importante de l’année dernière. Malgré le sentiment négatif qui règne sur le marché, l’or reste l’un des actifs les plus performants de 2014, pour les raisons suivantes :

La spéculation est inversée

Tant d’investisseurs sont tellement convaincus que l’or est mort l’année dernière qu’ils ne prenne même plus le temps d’examiner les données techniques responsables de la baisse. Cependant, ces données se sont déjà inversées.

L’année dernière, les investisseurs techniques, ainsi que les day traders qui suivent le mouvement, ont influencé plus que quiconque le cours de l’or. Depuis la création des ETF or en 2003, c’est la première fois que ces fonds adossés à l’or ont vu du métal physique quitter leurs stocks. Ce fait a joué un grand rôle dans la baisse du cours, ainsi que sur les attentes des investisseurs pour le métal jaune.

L’année dernière, les ETF ont vendu 881 tonnes d’or, une quantité énorme. Le GLD, le plus important de ces fonds, s’est débarrassé à lui seul de 550 tonnes, notamment en raison des positions bearish prises par les investisseurs sur les marchés future, dont les grosses positions short ont provoqué les chutes du cours de l’or auquel nous avons assisté en 2013. Et comme c’est souvent le cas, le sentiment négatif s’est mué en prophétie auto réalisatrice.

Durant les décennies précédentes et jusqu’à 2013, la demande pour l’or physique a tiré le marché à la hausse. Au fil des ans, les ETF ont accumulé de plus en plus de physique, donc le mouvement inverse de 2013 a entraîné une baisse de l’ordre de 15 %. Mais les ETF sont revenus à l’achat, notamment le GLD en février ; il n’avait plus acheté d’or physique depuis décembre 2012.

Or et actions

Pourquoi les ETF et les traders sur les marchés futures inversent-ils leurs positions ? Les cours de tout ce qui concerne l’or sont à la hausse. Le GLD et le COMEX ont tous les 2 augmenté de plus de 6 % cette année. Le GDX, un index qui mesure la performance des actions minières et l’un des plus complets, a augmenté de plus de 12 %. Même avec la baisse de mars, l’or a progressé de 8 % par rapport au début de l’année.