Manipulation de l’or : 10 banques sous le coup d’une enquête aux...

Manipulation de l’or : 10 banques sous le coup d’une enquête aux USA

0
lingot et pièces d'or

Article de WallStreetOnParade.com du 24 février :

« Ce matin, la presse financière rapporte dans ses colonnes que le département américain de la Justice enquête sur au moins 10 banques américaines et étrangères. Elles pourraient avoir manipulé le marché de l’or ainsi que d’autres marchés des métaux précieux. Cette enquête arrive alors que d’autres sont en cours sur la possibilité que les grandes banques aient trafiqué les taux d’intérêt de référence ainsi que le marché des changes.

Il semblerait désormais que les comportements de type cartel des marchés américains et londoniens soient la norme, tandis qu’il faut 5 à 10 ans pour que les régulateurs se rendent compte de ce qui se passe.

Parmi les banques concernées, le Wall Street Journal a cité JP Morgan. Cette enquête pourrait être particulièrement difficile pour cette banque alors qu’elle est toujours sous le coup d’un sursis de 2 ans suite à son rôle dans la fraude organisée par Bernie Madoff. Ce sursis stipule qu’à partir du 6 janvier 2014, JP Morgan est tenue de rapporter aux enquêteurs fédéraux toute connaissance de pratiques illégales au sein de la banque, de coopérer à 100 % et de bonne foi, et « ne commettre aucun crime en vertu des lois fédérales des États-Unis » (note : n’est-ce pas ce qu’on attend de toute société honnête et responsable, tout le temps ?). Si JP Morgan devait être condamnée sur ce dossier, d’autres cadavres pourraient être ressortis des tiroirs notamment concernant l’affaire Madoff. (…) »

D’après ZeroHedge, les banques concernées sont : Bank of Nova Scotia, Barclays PLC, Crédit Suisse Group AG, Deutsche Bank AG, Goldman Sachs Group Inc., J.P. Morgan Chase & Co., Société Générale SA, Standard Bank Group Ltd. et UBS AG. En plus des rôles avérés des banques centrales et même de la BIS, pas étonnant que la manipulation des cours de l’or et de l’argent soit aussi efficace : tout le monde s’y met joyeusement !

Pour rappel en novembre, UBS avait préféré payer une amende plutôt que de laisser une enquête se poursuivre concernant la manipulation du cours de l’or ainsi que Barclays pour avoir manipulé le fixing de l’or aux dépens de ses clients. C’est probablement ce qui se produira avec cette nouvelle affaire : au pire les criminels payeront une amende (avec l’argent offert généreusement par Tatie Yellen et représentant une fraction des gains empochés) en évitant la case prison et continueront leurs pratiques malhonnêtes. « Tant que je gagne, je continue ».