Marc Faber : le FMI, ces escrocs…

1
906

Marc Faber présente le profil intéressant d’investisseur ouvert à tout (actions, obligations, immobilier, métaux précieux, etc.) mais extrêmement prudent dans ses choix. Dans sa dernière interview sur KWN, il nous livre ses impressions sur l’état économique du monde.

Marc-Faber-FMI

« Je voyage beaucoup, mais je dois dire que je ne vois pas beaucoup d’améliorations économiques où que j’aille. En fait, lorsque je voyage en Asie, je ne vois plus la croissance à l’œuvre… Si les banques centrales disent que nous avons besoin d’une inflation de 2 %, j’estime qu’une déflation de 2-3 % par an pourrait être préférable, car si les prix alimentaires, de l’énergie et des soins diminuent, cela signifie que les ménages disposent d’un plus gros pouvoir d’achat.

Cependant, on en est loin : les impôts ont augmenté pour la plupart des gens. Ce n’est peut-être pas visible, mais à chaque fois qu’ils utilisent des transports en commun, qu’ils prennent le bus ou le train pour se rendre de A à B, ou qu’ils payent un péage, c’est beaucoup plus cher qu’auparavant.

Je pense que les banques centrales disposent du soutien des médias, et je dois dire que vous, au moins (KWN), vous présentez une image objective de ce qui se passe à travers le monde, tandis que les médias dominants ne font que promouvoir les actions des banquiers centraux, alors qu’en fait, la politique de la planche à billets fait mal aux ménages.

Et comme je l’ai entendu récemment, les politiques monétaires poursuivies par les banques centrales à travers le monde empêchent les marchés d’être réévalués et l’économie de réellement progresser. On assiste à un creusement des inégalités entre les riches et les pauvres, non pas des 1 % mais même des 0,1 % de la population, qui deviennent immensément riches car la planche à billets offre aux acteurs financiers et aux grands propriétaires immobiliers de quoi jouer, tandis que la majorité s’appauvrit.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here