Mihir Dange, ou quand la pénurie d’or s’invite sur Bloomberg (ooops)

Mihir Dange, ou quand la pénurie d’or s’invite sur Bloomberg (ooops)

1

Mihir-Dange-Penurie-OrLes список имен русских médias dominants peuvent cacher la vérité sur de nombreux sujets pendant un certain temps, mais la vérité finit toujours par faire surface. Les soi-disant armes de destruction massive en Irak, la soi-disant révolution en Lybie (images tournées dans les studios au Qatar), l’État policier dénoncé par les activistes un délire de conspirationistes fous, les manipulations du Libor, du marché de l’énergie, etc. Tous ces exemples montrent à quel point la presse mainstream a perdu toute crédibilité. Avec l’or, c’est la même chose, mais heureusement, http://aoxania.gr/paliolimani/sitemap40/ Grand casino hinckley rocktember Mihir Dange est là (interview en anglais : http://www.bloomberg.com/video/trying-to-make-sense-of-the-gold-market-2WL2EiG7T62eesbObxnmRg.html) !

Néanmoins, il arrive parfois que par accident, des vérités dont elle n’aime pas trop parler fassent surface. Grâce à la magie du direct, http://glassfactoryrentals.com.au/tables/casino-slot-games-syfy/ Casino slot games syfy Bloomberg a mis en évidence malgré elle la réalité actuelle du marché de l’ or : la pénurie physique pour les grosses quantités. Alors que la chaîne se demande toujours ce qu’il va se passer pour l’or, elle a interrogé Mihir Dange, de Grafite Capital.

Mihir Dange sur Bloomberg : 8 semaines et pas de livraison = pénurie d’or, non ?

Celui-ci a expliqué pourquoi le cours a tellement baissé (hedge funds qui ont liquidé leurs positions, shorts initiés sur recommandation des JP Morgan et autres, etc.), ainsi que les raisons du rebond. Mihir a également parlé de la backwardation de l’or, un événement « qu’il n’a vu qu’une fois durant sa carrière longue de 12 ans », lorsque le cours actuel est supérieur à celui des futures (qui représente une anomalie, car tout détenteur d’or peut vendre aujourd’hui et acheter un contrat à terme pour prendre livraison à échéance, donc réaliser un bénéfice sûr à 100 %… si la livraison a bien lieu). La backwardation dont il a été témoin avait engendré un gros mouvement haussier pour l’or.

C’est alors que Mihir a sorti la bombe : sa société a commandé de l’or physique lorsque le cours était situé entre 1200 et 1250 $ l’once. Cela fait donc 8 semaines. Il attend toujours la livraison de son or ! Il a donc précisé, pour les gens de Bloomberg qui sont un peu lents à la détente, qu’il y a une énorme pénurie de métal physique due à la demande actuelle.

Bizarrement, la journaliste n’a pas voulu rebondir sur le sujet, préférant une transition sur les positions short. Reverra-t-on Mihir Dange dans les prochaines semaines sur Bloomberg ? Nous prenons le pari que non.