Nouveau crash boursier en Chine : -8,5 % hier

Nouveau crash boursier en Chine : -8,5 % hier

0
John Embry

Malgré les mesures draconiennes prises par les autorités chinoises pour soutenir les marchés, la bourse a connu une nouvelle dégringolade de 8,5 % hier. Pour John Embry (article du 27 juillet), cette chute illustre la futilité des interventions étatiques dans les sphères financières :

« Dans le monde réel les choses restent chaotiques, la nouvelle d’aujourd’hui étant le nouveau crash boursier chinois et ce malgré les mesures draconiennes mises en place par les autorités chinoises pour enrayer le premier crash comme des peines de prison pour les shorters, l’interdiction pour les grosses entités financières de vendre des titres, etc. Des décisions tout à fait grotesques mais les Chinois ont l’habitude de mener leur économie à la baguette et maintenant ils estiment qu’ils peuvent contrôler les marchés. Je pense qu’ils vont découvrir, pour leur plus grande peine, que les marchés sont différents.

D’un point de vue mondial, cet événement n’est pas anodin. Cela fait un moment que la Chine est le moteur économique mondial vu que leur économie a mieux récupéré que celle des pays occidentaux après la crise financière de 2008. Cependant ce n’était qu’un mirage, vu que cette reprise a été obtenue avec 20 trillions de dollars de dette.

Nous sommes désormais en face d’un pays qui dispose d’une suroffre dans l’immobilier résidentiel, d’un excédent de capacité en termes d’industrie et d’infrastructures au lendemain de cette reprise obtenue à partir de la dette. Les optimistes estiment que le pays peut effectuer sans dommage la transition vers une économie de consommation domestique mais selon moi ce scénario n’est pas crédible surtout au vu de ce qui se passe sur les marchés chinois.

Cela fait un moment que je me pose des questions sur les chiffres du PIB de la Chine et tandis que le scénario actuel évolue, ils seront forcés de reconnaître que leur économie ralentit de façon significative. Il y aura des conséquences mondiales vu que les économies occidentales sont au point mort aujourd’hui et que les pays en voie de développement, particulièrement d’Amérique du Sud, sont en grande difficulté.

L’idée d’une récession globale, rejetée par beaucoup, est désormais une quasi-certitude. L’idée que l’on puisse augmenter les taux dans n’importe quel pays développé me semble erronée. Cependant, nous devrons attendre de voir si la Fed et la Bank of England finiront par agir suite à leurs vagues promesses de le faire.

Le point sur l’or et l’argent

Je voudrais faire un dernier commentaire sur l’or et l’argent qui ont été survendus de façon grotesque alors que l’humeur les concernant a rarement été aussi morose comme l’a démontré votre contributeur Jason Goepfert.

Pourtant au vu de ce qui se passe dans le monde, l’or et l’argent devraient grimper fortement en raison de leur statut de valeur refuge sans risque de contrepartie mais ceux qui nous gouvernent les étranglent d’une façon rarement vue. Cet encadrement des prix est de plus appuyé par la propagande toujours plus ridicule des médias dominants.

Ceux qui connaissent les qualités de l’or et de l’argent pourraient être davantage frustrés à court terme. Cependant, l’explosion du cours qui finira tôt ou tard par arriver choquera tout le monde sauf les partisans des métaux précieux. Lorsque cela arrivera, leur patience sera amplement récompensée. Je pense d’ailleurs que cet événement est bien plus proche que certains le croient. »