L’or continue de remonter la pente

0
628
or

Après s’être approché de la barre psychologique des 1100 $ l’once durant décembre 2016, l’or continue de remonter la pente pour se rapprocher des 1200 $ l’once sur fond d’affaiblissement du dollar et d’un retour à la raison après l’euphorie de l’élection de Trump :

« L’or, sur les marchés à terme, a grimpé ce lundi pour presque atteindre son niveau le plus élevé de ces 6 dernières semaines, alors que les incertitudes qui entourent le rythme du relèvement des taux de la FED ont permis d’affaiblir le dollar et de faire baisser les taux.

L’or pour livraison en février a grimpé de 11,5 dollars, soit d’environ 1 %, pour clore à 1184,9 dollars l’once. Cette clôture fut la plus élevée depuis le 29 novembre, d’après les statistiques de FactSet. (…) L’argent pour livraison en mars a également connu une hausse de 1 % pour clore à 16,683 $ l’once, après avoir progressé d’environ 3,3 % la semaine dernière.

Wall Street “pourrait assimiler la notion que les 4 à 5 relèvements de taux que le dollar a déjà intégré étaient peut-être un peu trop agressifs, alors que les décideurs de la FED, durant ces derniers jours, penchent plutôt pour le scénario plus réaliste de 2 à 3 hausses”, a déclaré Colin Cieszynski, stratégiste en chef de CMC Markets.

Des taux plus élevés peuvent doper le dollar et rendre l’or moins attractif par rapport aux investissements sensibles aux taux.

Lundi, le président de la FED de Boston Eric Rosengren a déclaré dans un discours que les conditions économiques devraient probablement garantir “un relèvement toujours graduel, mais plus régulier” du taux directeur. Le président de la FED d’Atlanta Dennis Lockhart, de son côté, a déclaré que l’économie “semble solide” mais devrait afficher un taux de croissance modéré.

Le Dollar Index, qui mesure la vigueur du billet vert par rapport à un panier de 6 devises majeures, a baissé de presque 0,2 % à 102, même s’il a atteint jusqu’à 102,52 durant la session d’hier. Un dollar plus fort rend les actifs libellés en cette devise, comme la plupart de l’or échangé sur les marchés, plus cher aux acheteurs qui utilisent d’autres devises. L’or et le dollar évoluent habituellement en sens inverse.

Les marchés actions américains ne furent pas au mieux de leur forme ce lundi, la barre des 20 000 points du Dow Jones s’éloignant un peu plus.

D’autres décideurs de la FED doivent communiquer cette semaine, dont le président de la FED d’Atlanta Dennis Lockhart, qui s’est déjà exprimé ce lundi et dont on attend de nouvelles déclarations publiques ce jeudi. La présidente de la FED, Janet Yellen, est également attendue à un événement à la mairie de Washington ce jeudi 19 heures. De son côté, le président élu Donald Trump donnera sa première conférence de presse depuis juillet ce mercredi.

Une partie de la hausse récente de l’or est liée aux incertitudes qui entourent l’investiture proche de Trump, a déclaré Cieszynski. Mais “plus vraisemblablement, je pense qu’il s’agit d’un rebond des valeurs défensives, qui furent désertées au lendemain de l’élection et ensuite survendues durant la fin de l’année. Si bien qu’elles rebondissent désormais un peu”, a-t-il déclaré. (…)

Article de MarketWatch.com, publié le 9 janvier 2017

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here