La pénurie d’or inquiète la Fed selon von Greyerz + G7

La pénurie d’or inquiète la Fed selon von Greyerz + G7

1

Dette-G7-PIBDans son interview d’hier sur KWN, Egon von Greyerz fait une prévision osée pour l’or : le cours va augmenter lorsque les marchés vont apprendre que la Fed ne diminue pas ses achats de bons du trésor. La nouvelle va tomber dans les heures qui viennent : on sera donc très bientôt fixé.

Egon von Greyerz : « Pour comprendre ce qui va arriver, au monde et à son économie, il suffit de l’observer. Politiquement, financièrement et moralement, nos sociétés sont en faillite. Il s’agit du monde dont l’économie dépend de la dette et de la création monétaire. Il suffit de regarder la situation du G7.

Le G7 est le club des pays les plus industrialisés du monde : États-Unis, Royaume-Uni, France, Italie, Canada, Allemagne et Japon. Vu que la Chine et la Russie n’en font pas parti, on peut questionner la composition du groupe, d’autant plus que toutes ces nations sont en état de faillite virtuelle.

Néanmoins, le G7 représente 50 % du PIB mondial, soit environ 30 trillions de dollars. Mais ces pays totalisent ensemble une dette de 140 trillions de dollars, soit 440 % de leur PIB commun, ce qui est énorme. En 1998, la dette totale du G7 était de 70 trillions de dollars, pour un PIB de 30 trillions. En 15 ans, la dette a doublé, alors que le PIB n’a augmenté que de 10 trillions. Cela signifie donc que pour créer 10 trillions de croissance, le G7 a eu besoin de 70 trillions de dettes.

G7 : 7 dollars de dette pour 1 $ de PIB

Donc, dans les pays les soi-disant les plus riches, il faut 7 $ de dette pour obtenir un dollar de PIB. Le monde est en faillite, les chiffres économiques ne sont que le mirage d’un château bâti sur des fondations en papier. Non seulement la dette est irremboursable, mais même le paiement des intérêts en véritable monnaie est problématique.

Les taux d’intérêt qui augmentent de seulement 1 % représentent 1,4 trillion de dollars de charges supplémentaires. C’est énorme. C’est un peu moins que le PIB du Canada. Si les taux augmentent de 10 %, la charge augmente de la valeur du PIB américain.

Toute personne saine d’esprit en conclut que la situation est intenable, et que cela va mal se finir. Mais la faillite n’est pas que financière, elle est aussi morale et éthique, alors que les tambours de la guerre résonnent, que les gouvernements confisquent nos libertés et entravent la libre entreprise en rendant les gens dépendants de l’aide d’État.

Les riches deviennent encore plus riches et les pauvres plus pauvres, ce qui est également très dangereux. Depuis 2009, les 7 % les plus riches ont vu leur revenu augmenter de 28 %, tandis que les 93 % restants ont vu leur richesse diminuée de 4 %. Les 300 personnes les plus riches du monde possèdent plus que les 3 milliards les plus pauvres de la planète. C’est évidemment très dangereux.

En ce qui concerne l’or, il y a une grosse pénurie d’or physique. Les banques centrales occidentales font tout pour louer ou vendre du métal au marché. C’est pourquoi la Fed hésite beaucoup à propos de sa décision, tandis que les manipulations sur le marché papier se poursuivent.

Je suis convaincu que la relativement petite correction à laquelle nous venons d’assister n’est qu’une manipulation en prévision de l’annonce de la décision de la Fed. Comme vous le savez, cela fait un moment que j’affirme qu’il n’y aura pas de « tapering ». Ils devaient donc massacrer l’or afin d’empêcher son décollage lorsque la Federal Reserve va prendre le marché de revers avec sa décision de ne rien changer à ses achats mensuels.

  • Pingback: La pénurie d’or inquiète la...()