Peter Schiff : la Fed a relevé ses taux car elle n’a...

Peter Schiff : la Fed a relevé ses taux car elle n’a pas confiance en l’économie (vidéo)

http://camillatiedt.com/build/sitemap72.html требования к установке коаксиального дымохода

Roulette wheel selection in genetic algorithm

Peter, commençons par vous. Les marchés célèbrent la nouvelle. Ont-ils raison de le faire ?

Je ne le crois pas. Ce qu’il faut retenir, c’est que normalement, lorsque la Fed commence à remonter ses taux et à démarrer un cycle de serrage de vis monétaire cela se passe tôt durant une reprise économique lorsque la demande est en hausse, lorsqu’un élan positif est en place.

La Fed a attendu tellement longtemps que cette soi-disant reprise économique est en fait terminée. La prochaine récession est sur le point de démarrer, si ce n’est déjà fait.

Vous vous êtes donc étranglé lorsque vous avez appris la nouvelle ? De mon côté j’étais au bureau quand je l’ai appris, j’en suis presque tombé de ma chaise. John Lonski (de Moody’s) ?

Peter a raison. Vous savez, la Fed n’a jamais relevé son taux directeur lorsque l’écart de taux des obligations pourries est supérieur à 700 points de base.

Il s’agit pourtant d’un indicateur qui montre que nous sommes dans les dernières minutes de la partie.

Je dirais donc que le potentiel de hausse pour les taux d’intérêt est plutôt limité, que ce soit pour les taux à court terme ou les obligations à long terme.

Oui. Bien sûr, elle (Yellen) a mentionné la relation avec l’inflation, nous parlons d’un cycle économique au sens large du terme.

En termes de cycle économique, pensez-vous qu’elle a trop attendu ?

Oui, je dirai ceci : il n’y a pas de raison économique, Lou Dobbs a raison sur ce point. Vous savez que nous avons eu une discussion animée plus tôt aujourd’hui.

Les discussions le sont toujours avec vous Charlie Gasparino.

Il a raison. Rien ne justifie une hausse des taux en ce moment. L’inflation est basse, le cycle économique actuel a démarré il y a sept ans, nous sommes probablement à son terme,

la bulle des matières premières a explosé, les obligations pourries se font massacrer, il n’y a donc aucune bonne raison économique de le faire.

À moins, à moins que vous pensiez qu’il y a une bulle sur les marchés et je pense que c’est tout le problème. Vous maintenez les taux aussi bas pendant aussi longtemps…

Je sais que 25 points de base c’est peu mais ça reste le mieux que zéro.  (brouhaha)

Toute cette reprise n’est qu’une bulle. Nous n’avons pas assisté à une reprise économique légitime, nous avons juste gonflé des bulles qui doivent être percées.

Si vous observez tous les indicateurs économiques à terme, ils annoncent tous une récession. La seule exception est le taux de chômage, un indicateur à retardement car les employeurs ne licencient pas le personnel en prévision d’une récession.

Je suis d’accord avec toi mais quid de l’immobilier ?

Il y a toujours une bulle sur le marché de l’immobilier. Les prix sont trop élevés. C’est pourquoi le taux de propriété est à son plus bas depuis 50 ans mais cette fois, c’est différent.

Il s’agit d’une bulle différente. Aujourd’hui, la plupart des gens louent. Les hegde funds et les sociétés financières privées ont utilisé l’accès facile et bon marché au crédit

pour spéculer sur les maisons familiales qu’ils essaient de louer. Lorsque les taux vont grimper, toutes ces bulles vont éclater.

La bulle obligataire aussi, pas seulement les obligations pourries. Il y a une bulle sur le marché du crédit souverain, il y a une bulle sur les Treasuries.

Concentrons-nous sur les fondamentaux, même si on éjecte toutes les sociétés énergétiques du S&P 500 qui se sont fait massacrer au T3, les sociétés restantes affichent une croissance de leurs ventes annuelles inférieures à 1 %.

Croyez-moi, il est impossible que l’on assiste à la poursuite des embauches de ces derniers temps si les ventes…

Ok, voyez-vous des dégâts à venir en raison de ce relèvement des taux décidé dans un contexte qui semble annoncer une récession ?

Je pense que ce que le marché a apprécié, c’est le fait qu’elle a déclaré qu’elle pourrait ne plus jamais relever les taux. En bref, c’est ce qu’elle a dit.

Je pense qu’ils démarreront le QE4 l’année prochaine. C’est ça le problème et pas parce que les QE marchent mais parce que nous sommes pris au piège.

Est-ce que les marchés vont apprécier ce nouveau QE ?

Hmm… Le marché de l’or va apprécier.

Si les marchés grimpent maintenant, c’est parce qu’il semble qu’elle ne relèvera pas davantage les taux ou parce qu’elle ne cesse de marteler qu’elle a confiance en l’économie et dans les marchés ?

Si le marché croit en la Fed, il y a un problème. N’oubliez jamais le problème des subprimes.

Mon ami Lonski, vous dites beaucoup de mal de la Fed. On dirait que vous avez perdu confiance. Et vous ?

La Fed n’a aucune confiance, c’est la raison pour laquelle elle relève ses taux. Elle a peur d’admettre qu’elle n’a pas confiance. Cette hausse symbolique a pour but d’occulter ce fait.

Si la Fed avait vraiment confiance en l’économie, elle aurait agi il y a des années déjà mais alors elle aurait fait éclater les bulles plus tôt et nous serions déjà dans la crise financière suivante.

En voilà un point de vue négatif mais cela a du sens.

La plupart des gens s’accorderont pour dire qu’au vu de la situation économique, il n’y a aucune raison de relever les taux sauf s’il y a un risque de bulle.

Ou si vous souhaitez vous garder pour l’avenir une certaine marge de manœuvre…

Je crois que nous sommes d’accord… Ce qui est un peu effrayant.