Plus de personnes âgées que de jeunes : le choc démographique mondial...

Plus de personnes âgées que de jeunes : le choc démographique mondial à venir

0
projections du vieillissement mondial de la population

Article de Bloomberg.com mettant en évidence que d’ici 2030, 56 pays vont avoir en leur sein davantage de personnes âgées de 65 ans – voire plus – que d’enfants.

Cette tendance est connue comme le renversement historique, et elle semble irréversible.

En effet, ce qui a commencé comme phénomène isolé en 1995, et ce dans un seul pays, à savoir l’Italie, se propagera d’ici 2030 dans 56 nations, dont les économies sont tout aussi diverses que celles de la Nouvelle-Zélande et de la Géorgie. Ce sont les conclusions de Joseph Chamie, qui a passé un quart de siècle à étudier les modèles d’évolution des populations des pays, dans le siège des Nations unies à New York. Il est actuellement chercheur indépendant.

Des sociétés vieillissantes

Le nombre de pays où les personnes âgées dépassent les jeunes, est clairement en pleine ascension

L’ancien chef de l’équipe de démographie de l’ONU a comparé les projections à l’avenir des populations d’enfants de moins de 15 ans à celles des personnes âgées de 65 ans ou plus. Il s’est avéré que les nations industrialisées, à l’instar du Japon ou encore de l’Allemagne, ne sont pas les seules à succomber à la malédiction de l’âge. En effet, le point tournant aura lieu en 2020 à Cuba et en Corée du Sud, suivi cinq ans plus tard par la Thaïlande et les États-Unis. Qui plus est, d’ici 2075, la population mondiale aura certainement passé le cap démographique.

A ce propos, s’il est vrai que la perspective d’une vie plus longue est une bonne chose, il est également vrai que des problèmes sérieux surgissent dès que la force de travail s’avère inapte à payer la facture de la retraite. Il y a plusieurs décennies, vous pouviez avoir environ 10 travailleurs par retraité, mais, au fur et à mesure, cela s’est rétréci au point où en Italie, par exemple, l’on a fini par en avoir à peine trois par retraité. Et ce qui est d’autant plus inquiétant, c’est non seulement le fait que les choix politiques sont peu recommandables – augmenter les impôts ou réduire les prestations –, c’est aussi le fait que les gouvernements sont à court de temps pour agir.