La plus grosse banque chinoise cerne méthodiquement le marché de l’or de...

La plus grosse banque chinoise cerne méthodiquement le marché de l’or de Londres

1
nouveaux coffres d'ICBC à Londres

Article de Zero Hedge, publié le 16 mai 2016 :

« Nous suivons les changements de propriétaire des énormes coffres-forts de Londres avec le plus grand intérêt depuis notre premier article de décembre 2014 rapportant la mise en vente des coffres de la Deutsche Bank dans la capitale britannique (capacité : 1500 t). Le sort qui fut réservé à ce lieu de stockage fut révélé plus tôt cette année lorsque Reuters annonça que la banque la plus importante de Chine avait racheté le contrat de location des coffres londoniens de la Deutsche Bank, « en augmentant son contrôle du marché des métaux précieux de la ville ».

Les anciens coffres de la Deutsche Bank sont devenus opérationnels en juin 2014. Ils ont une capacité de 1500 t. Ce lieu de stockage a été construit et est géré par la société britannique de sécurité G4S. (…)

Nous pensions qu’ICBC allait se contenter de l’achat de l’un des plus vastes lieux de stockage de métaux précieux de Londres mais apparemment, nous nous sommes trompés. Aujourd’hui, ICBC Standard Bank a rapporté l’achat additionnel des coffres de Barclays à Londres, lui donnant ainsi la possibilité d’entreposer pour plus de 80 milliards de dollars d’or dans ce lieu secret.

Ces coffres, qui peuvent stocker 2000 tonnes d’or et d’autres métaux précieux comme de l’argent, du platine et du palladium, furent ouverts par Barclay en 2012. Leur construction a pris plus d’un an. Leur localisation et secrète même si la banque affirme qu’ils se trouvent le long de la M25, le périphérique londonien.

« Il s’agit d’une acquisition formidable pour la banque. Elle nous permettra de mieux exécuter notre stratégie visant à devenir l’une des banques chinoises plus importantes du marché des métaux précieux, » a déclaré Mark Buncombe, responsable des matières premières de l’ICBC Standard Bank, dans un communiqué.

La décision de Barclays de quitter le marché des métaux précieux a eu lieu alors que les régulateurs américains et européens enquêtent sur l’éventuelle implication d’au moins 10 banques dont Barclays, JP Morgan et Deutsche Bank, dans la manipulation de métaux précieux comme l’argent et l’or. (…)

Cet achat suit l’arrivée en tant que membre à part entière d’ ICBC Standard Bank au LBMA. Avec cette dernière acquisition d’un coffre géant londonien par une banque chinoise, cela signifie que seuls les coffres de HSBC, où les stocks d’or du GLD sont entreposés, et bien entendu les coffres de la banque d’Angleterre ne sont pas sous pavillon chinois.

Derrière les déclarations passe-partout de la banque qui affirme « chercher à étendre ses services », la raison qui explique pourquoi la Chine souhaite devenir l’acteur dominant du marché de l’or londonien reste inconnue. »