Pourquoi La Fed Pourrait Souhaiter Un Crash Boursier Selon Sprott

Pourquoi La Fed Pourrait Souhaiter Un Crash Boursier Selon Sprott

À force de jouer les apprentis sorciers en intervenant sans cesse sur les marchés, la Fed a provoqué des distorsions qui l’obligent désormais à faire le grand écart. Dans sa dernière intervention sur KWN, Eric Sprott explique pourquoi la Fed pourrait en être désormais réduite à souhaiter un crash boursier :

« Sur le marché des obligations américaines vous avez les 2 grands acheteurs, la Chine et les pays de l’OPEP (exportateurs de pétrole), qui sont désormais vendeurs. Bien sûr, l’une des pensées qui m’a traversé l’esprit est que la Fed souhaite peut-être une baisse des actions car elle a besoin d’acheteurs pour ces obligations.

La Chine vend pour 60 à 70 milliards d’obligations par mois, les pays de l’OPEP ont également dû vendre en raison du cours actuel du brut. D’autres entités se voient également dans l’obligation de liquider pour se financer.

Il y aura donc un gros problème sur le marché obligataire si les acheteurs ne se présentent pas. On pourrait donc assister à une baisse des marchés actions afin de donner de l’air au marché obligataire car si celui-ci n’est pas stable, cela dégénérera.

Eric King : passons désormais au sujet du marché physique de l’or et de l’argent. Les nouvelles concernant la tension qui y règne sont nombreuses.

Eric Sprott : « oui, beaucoup de choses intéressantes se déroulent en ce moment, et la situation du Comex n’est pas la plus inintéressante. Les inventaires de métal physique ont chuté à 5 tonnes. Une telle quantité représente peu d’argent, environ 150 millions de dollars.

Le ratio or papier or physique y est de 252. Cela signifie que si plus de 0,4 % des contrats future demandent la livraison de leur métal, les coffres seront vides.

Cela dit, cela ne veut pas dire que les chiffres sont corrects, mais le Comex a déjà perdu 89 tonnes d’or cette année. Le même phénomène a lieu sur les autres bourses d’échange. Le Comex est donc dans une situation très délicate.

Imaginez que vous soyez l’une de ces entités qui shortent l’or. Que penseriez-vous aujourd’hui si vous constatez qu’il n’y a que 5 tonnes qui vous séparent d’une espèce d’Armageddon ? »