Poutine s’active à supprimer le dollar et l’euro des pays de la CEE

0
1089

Article de RT.com, publié le 1er septembre 2015 :

« Le président russe Vladimir Poutine vient de préparer une loi ayant pour objectif d’éliminer le dollar américain et l’euro des échanges entre les différents pays de la CEE (ex-URSS). Cela signifie la création d’un marché financier unique entre la Russie, l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan et d’autres pays de l’ex-URSS.

« Cela favoriserait l’utilisation accrue des devises nationales dans les paiements internationaux et les services financiers. Cela créerait également les préconditions nécessaires à des marchés plus liquides pour ces devises, » affirme un communiqué du Kremlin.

Cette loi a également pour objectif de faciliter les échanges dans la région et d’atteindre une plus grande stabilité macro-économique.

Dans le cadre de l’Union économique eurasienne (UEE) ces pays ont également discuté la possibilité d’utiliser désormais les monnaies nationales. D’après l’accord passé entre la Russie, la Biélorussie, l’Arménie et le Kazakhstan, une transition obligatoire vers des règlements en devises nationales (rouble russe, au rouble biélorusse, dram et tenge respectivement) devra avoir lieu à l’horizon 2025-2030.

Aujourd’hui, environ 50 % des transactions dans l’UEE ont lieu en dollars et en euros, ce qui augmente la dépendance de l’Union envers les pays qui émettent ces devises. En dehors de la CEE et de l’UEE la Chine et la Russie s’attellent également à combattre la domination du dollar.

En août, la banque centrale de Chine a introduit la circulation du rouble dans la ville frontalière de Suifenhe dans le cadre d’un programme pilote à 2 devises (rouble et yuan). Le rouble a été introduit en remplacement du dollar américain.

En 2014, la banque centrale de Russie et la banque centrale de Chine ont signé un accord de swap de devises de 3 ans pour un montant de 150 milliards de yuan (environ 23,5 milliards de dollars), dopant ainsi la coopération financière entre les 2 nations.

Pour que cette proposition de loi soit ratifiée la chambre basse du parlement russe, la Douma, devra voter le texte présidentiel. »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here