La production d’argent en baisse pour la première fois depuis 2011

La production d’argent en baisse pour la première fois depuis 2011

1
lingots d'argent

http://howdoiapplyforssdi.com/tables/gambling-ring-busted-in-nj/ Gambling ring busted in nj

La production des mines va baisser pour la première fois depuis 2011 alors que la demande du métal utilisé notamment dans la fabrication de produits et la bijouterie se dirige vers une hausse pour un 4e trimestre d’affilée, un environnement qui soutient le cours d’après le CPM Group. Le marché de l’argent est sur le point d’entrer « dans ce qui devrait être une année pivot », écrit la société de recherche basée à New York dans son « Silver Yearbook 2016».

La production de l’argent métal baisse alors que les signes de la stabilisation de l’économie chinoise alimentent l’optimisme à propos d’une demande mondiale revue à la hausse. Celle-ci a engendré un rally de l’argent, dont le cours a progressé de 24 % depuis le début de l’année et qui surperforme désormais l’or. Les 2 métaux ont profité du scénario favorisant la prudence de la Fed en ce qui concerne ses taux, de crainte que le ralentissement de la croissance mondiale se propage aux États-Unis. Ces craintes on dopé la demande d’or et d’argent en tant que réserve de valeur après 3 années de baisse ininterrompue de leur cours.

« L’optimisme concernant les métaux précieux s’est en général amélioré, surtout depuis mars et la posture plus conciliante de la Fed, » a déclaré Bart Melek, responsable de la stratégie matières premières chez TD Securities à Toronto, et le 3e prévisionniste argent le plus précis du T1 d’après les analystes suivis par Bloomberg. « Ce changement découle également de la stabilisation des chiffres économiques chinois. On ne s’attend plus vraiment à un effondrement là-bas. »

La production d’argent va baisser de 2,4 % par rapport à l’année dernière pour une production totale de 795,8 millions d’onces en 2016, a écrit CPM dans son rapport annuel sur l’argent. La demande industrielle qui inclut celle des bijouteries, de l’électronique et des panneaux solaires devrait augmenter de 1,6 % pour atteindre 889,7 millions d’onces. L’apport des sources de production secondaires, comme l’argent de récupération et la fonte de pièces existantes, baissera de 1 % à 203 millions d’onces, toujours d’après CPM. (…) »

Note : l’article de Bloomberg ne précise pas l’estimation de CPM en ce qui concerne la demande d’argent pour investissement (lingots et pièces). Le Silver Institute s’attend à « des chiffres robustes en 2016 » après la demande record de 130 millions d’onces enregistrée en 2015. En tablant sur ce chiffre, cela signifie que la production d’argent estimée en 2016 sera de 998,8 millions d’onces (mines + argent recyclé) tandis que la demande atteindra 1019,7 millions d’onces, et ce sans prendre en compte les achats des ETF. On s’oriente donc vers une nouvelle année d’offre inférieure à la demande, de déficit. Le Silver Institute, sans préciser de chiffre, estime que le déficit d’argent se creusera en 2016 alors qu’il s’est élevé de 11 millions à 57 millions d’onces en 2015 en fonction des sources.