Quand la Chine dévoilera-t-elle ses réserves d’or réelles et quelles sont-elles ?

0
1115

Article de Koos Jansen, de Bullion Star (29 mars) : 

« Cela bouge en Chine sur le marché de l’or. Tout d’abord, observons les derniers chiffres du Shanghai Gold Exchange (SGE) ensuite nous analyserons les derniers développements concernant les réserves d’or officielles de la Chine.

Or : état de la demande en Chine

Vendredi, le SGE a dévoilé son rapport d’activité pour la semaine 11 de 2015 (du 16 au 20 mars). Les retraits des coffres qui correspondent à la demande d’or en gros en Chine se sont élevées à 53 tonnes, soit 3,91 % de plus par rapport à la semaine précédente.

Depuis le début de l’année ces retraits ont totalisé 561 tonnes, une augmentation de 7,3 % par rapport à la même période de 2014 et de 33 % par rapport à 2013. En utilisant notre équation de base pour estimer à partir du marché de l’or chinois ses importations, nous obtenons le chiffre de 412 tonnes. Si on ajoute à ce tonnage le fait que l’Inde a importé environ 230 tonnes durant la même période, nous obtenons un total de 642 tonnes. Je me demande pendant combien de temps la Chine va pouvoir continuer d’importer à ce rythme avant que les coffres occidentaux soient à sec. (…)

Quand la Chine dévoilera-t-elle ses véritables réserves d’or ?

Toutes les personnes qui s’intéressent un peu à l’or le savent, les réserves d’or officielles de la Chine représentent une infime partie de leurs réserves en devise et de leur économie. Il s’agit d’une situation déséquilibrée difficile à retourner pour la Chine. Tout mouvement à partir de leurs énormes réserves en dollars vers l’or pourrait bouleverser le marché donc le dollar avec des conséquences néfastes pour tout le monde (Chinois y compris vu leurs réserves en billets verts).

[RegUserOnly]

La Chine est donc contrainte au secret. La dernière mise à jour de leurs réserves d’or date d’avril 2009. À l’époque, la Chine avait affirmé détenir 1054 tonnes soit une augmentation de 454 tonnes par rapport au dernier changement communiqué en 2003, soit 600 tonnes, une quantité qui n’a donc pas officiellement bougé entre 2003 et 2009. Évidemment, le bon sens indique que la banque centrale de Chine n’a pas acheté 454 tonnes en quelques mois. Elle a probablement fait l’acquisition de ce métal tout au long de ces 6 années. La logique nous pousse également à croire qu’elle a poursuivi ses achats en secret depuis 2009. Aujourd’hui, la Chine devrait posséder au moins le double de ses réserves officielles d’or.

La semaine dernière, j’ai affirmé que la probabilité était grande de voir le yuan intégré au panier des devises des droits de tirages spéciaux (note : en septembre prochain) et qu’avant l’annonce de cette inclusion, la Chine dévoilerait l’État véritable de ses réserves d’or. Tous les indices mènent à la même conclusion. Par exemple, Christine Lagarde, patronne du FMI a déclaré :

« Le yuan chinois, à un certain moment, pourrait être intégré au panier des devises des droits de tirages spéciaux du fonds monétaire international… Ce n’est pas une question de savoir si cela arrivera, mais quand cela ce produira. »

Le panier des devises des DTS est révisé tous les 5 ans. En 2010, le statu quo avait été décidé à l’époque le yuan n’était pas qualifié. Mais depuis, la monnaie chinoise a accompli de gros progrès. Cette année semble idéale pour son intégration.

En plus des déclarations du FMI et de Lagarde, des canaux plus officiels laissent planer des sous-entendus à propos de changements à venir concernant la Chine et le système monétaire international.

Par exemple Roland Wang, du World Gold Council, a déclaré que la Chine devrait posséder 5 % de ses réserves en or au lieu de 1,6 %.

Les dernières statistiques du FMI concernant les réserves en devises de la Chine montrent qu’au 1er décembre 2014, la Chine possédait pour 3,859 trillions de dollars d’actifs or exclu. 1054 tonnes d’or au cours du 1er décembre 2014 représentent moins de 1 % de ses réserves totales.

Si la Chine annonçait demain qu’elle dispose de 5 % de ses réserves en or cela signifie qu’elle en posséderait environ 5000 tonnes. Étrangement le jour de la publication des déclarations de Roland Wang par Reuters, l’agence de presse chinoise Caixin publiait un papier détaillé sur l’or écrit par Li Sheng, un gestionnaire de hedge fund, qui disait que la Chine ne possédait que 1,6 % de ses réserves en or mais que si elle les portait à 5 % cela aurait un impact énorme sur la demande pour le métal jaune.

Li mentionne les mêmes pourcentages que Wang, 1,6 et 5 %. Coïncidence ?

Or : combien la Chine en possède-t-elle ?

Je pense qu’elle en a actuellement moins de 5000 tonnes. Pour être clair, je ne dispose pas de preuves tangibles concernant les réserves chinoises. Cependant je pense que le total est inférieur à 5000 tonnes en raison de ce que Song Xin, secrétaire du parti et président de la China Gold Association, a écrit dans Sina Finance le 30 juillet 2014.

En résumé dans cet article Song Xin affirme que dans un premier temps, la Chine devrait posséder plus de 4000 tonnes soit plus que l’Allemagne ensuite 8500 tonnes plus que les États-Unis afin d’imposer le yuan à l’international et faire de la Chine une véritable puissance financière. Ces déclarations sont importantes car Song Xin fait partie des cadres du parti communiste, il n’a pas dévoilé ces informations sans son aval. »

[/RegUserOnly]

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here