Rapatriement : l’Allemagne accélère la cadence, mais cela reste insuffisant

0
1192

Lorsque, à la surprise générale, les Pays-Bas avaient annoncé avoir terminé l’opération de rapatriement de leur or stocké à la Fed, nous nous étions demandé pourquoi ce qui était possible pour les Pays-Bas ne l’était pas pour l’Allemagne. Depuis, il semblerait que tout se soit accéléré : les Allemands auraient reçu 85 tonnes de la part de la Fed en 2014.

Cependant, le leader du mouvement « Holt unser Gold heim! » (rapatrions notre or), Peter Boehringer, ne saute pas de joie pour la cause. Pour ceux qui affirment qu’il s’agit d’une preuve que l’or allemand n’a pas bougé des coffres de la Fed, il faut nous expliquer, en plus de la lenteur de l’opération (quand il s’agit d’envoyer d’urgence les lingots de pays en guerre, cela prend quelques jours…), pourquoi la majorité des lingots ont de nouveau été fondus en catimini…  Voici les questions que lui et son mouvement se posent (publié sur KWN le 19 janvier) :

« La Bundesbank a publié aujourd’hui, avec du retard, un communiqué concernant l’opération de rapatriement de l’or allemand en 2014. Voici les éléments du communiqué officiel, suivi de nos commentaires :

  • La BuBa affirme avoir rapatrié 120 t d’or en 2014… soit un peu plus que l’objectif de 100 tonnes.
  • 85 tonnes auraient été fournies par la Fed de New York, 35 tonnes par la Banque de France./li>
  • 50 tonnes de lingots des 85 tonnes en provenance de la Fed ont été fondus pour en faire de nouveaux/li>
  • Au moins 43 tonnes des 85 tonnes doivent obligatoirement avoir été envoyées pendant le mois de décembre 2014, d’après les chiffres de la Fed

Nos commentaires :

  1. « Holt unser Gold heim » est assez satisfait de constater que la Bundesbank a manifestement réagi à la pression populaire en accélérant significativement la cadence du rapatriement, passant de 37 tonnes en 2013 à 120 tonnes en 2014 (en 2013, la Fed n’avait fourni que 5 tonnes).
  2. Nous ne sommes pas entièrement satisfaits à propos du processus de rapatriement général en raison de 3 facteurs : la rapidité, la transparence et les quantités.
  3. Rapidité : la cadence annuelle moyenne est maintenant de 78 tonnes par an. À ce rythme, pour rapatrier les 2400 tonnes d’or de l’Allemagne, la Bundesbank aura besoin de 30 ans. Cependant, il n’y a aucune garantie que la BuBa continuera au rythme de 78 tonnes par an.
  4. Transparence : une fois de plus, la Bundesbank n’a fourni aucune preuve concernant la livraison à partir de New York ou de Paris. Comme en 2013, la plupart des lingots livrés par la Fed ont été fondus, sans raison valable et sans aucun témoin. Comme en 2013, « pour des raisons de sécurité », nous, les propriétaires, n’avons même pas le droit de consulter ne fut-ce que la liste des numéros de série des lingots, aussi bien de ceux qui ont été fondus que de ceux qui ont été fraîchement moulés.
  5. Quantités : la Bundesbank n’a pas modifié son plan de janvier 2013, qui n’est pas assez ambitieux, ne prévoyant que 700 tonnes d’ici 2020. C’est inacceptable, le public allemand veut récupérer tout son or, et le plus vite possible.
  6. Nous sommes quelque peu irrités que la Bundesbank, pour seulement 120 tonnes, doive faire appel à la BRI, sans aucune raison. (..) »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here