Le ratio or/pétrole n’augure rien de bon

Le ratio or/pétrole n’augure rien de bon

ratio or/pétrole 2016

Article de MineWeb.com, publié le 20 janvier 2016 :

« En ce moment, il suffit d’1 once d’or pour acheter 37 barils de pétrole. En raison de l’augmentation du cours de l’or et de la plongée du prix du pétrole, le ratio or/pétrole qui mesure combien de barils une once d’or permet d’acquérir, a atteint un record : 37.

Habituellement les cours de l’or et du brut évoluent de concert, la hausse du pétrole ayant pour habitude de doper la demande pour le métal jaune en tant qu’assurance contre l’inflation. Le ratio actuel montre que le pétrole est très bon marché par rapport à l’or. D’après la recherche de Convergex, la moyenne de ces trente dernières années est de dix-sept, ce qui signifie que le pétrole devrait être deux fois plus cher qu’aujourd’hui pour être dans sa moyenne historique par rapport à l’or. (…)

Le cours de l’or semble soutenu par les craintes géopolitiques et d’inflation alors que les effets de la suroffre de pétrole, découlant notamment du boum du pétrole de schiste aux États-Unis et du refus de l’Arabie Saoudite de baisser sa production, sont exacerbés par la faiblesse de l’économie mondiale. La levée des sanctions contre l’Iran n’a fait que compliquer les choses pour le brut.

D’après ZeroHedge : l’explosion du ratio a débouché sur des soucis systémiques sérieux durant les trente dernières années (voir graphique ci-dessus). (…) »

L’article de MineWeb se poursuit par des avis d’experts estimant que le ratio or/pétrole n’est pas un indicateur fiable à 100 %. S’il est vrai que celui-ci n’a pas explosé avant l’explosion de la bulle Internet en 2000, par exemple, les pics ont presque toujours débouché sur des événements importants et déplaisants et vu que nous sommes désormais à des niveaux bien plus élevés que ceux ayant précédé la crise asiatique ou la crise de 2008, difficile de ne pas s’inquiéter. D’autant qu’il ne s’agit que d’un problème parmi tant d’autres.