Rebond de l’or alors que la demande des valeurs refuge fait son...

Rebond de l’or alors que la demande des valeurs refuge fait son retour

0
or physique

Article de MarketWatch.com, publié le 23 février 2016 :

« Le cours de l’or a grimpé de 1 % mardi, effaçant ainsi plus de la moitié de ses pertes enregistrées lundi alors que les baisses des marchés actions mondiaux et du pétrole ont poussé les investisseurs à privilégier les valeurs refuge.

Les futures or pour livraison en avril ont grimpé de 12,5 dollars, soit de 1 %, pour clôturer à 1222,6 dollars l’once, enregistrant ainsi leur 4e séance positive en 5 jours. L’argent pour livraison en mars a vu son prix augmenter de 5,6 centimes, soit 0,4 %, à 15,24 dollars l’once.

Le cours de l’or avait baissé de 1,7 % ce lundi alors que l’optimisme général des marchés financiers s’était traduit par une embellie pour les actifs risqués comme les actions et le pétrole, et par une baisse de l’or.

Cependant, cette tendance s’est inversée ce mardi alors que les marchés américains baissaient. En Asie, Shanghai clôturait également dans le rouge ainsi que le principal indice européen.

« Durant les 7 derniers jours, l’or est entré dans une phase de digestion alors que le grand retour de la prise de risque parmi toutes les catégories d’actifs a réduit la demande pour les valeurs refuge, » a déclaré Tyler Richey, coéditeurs du 7:00’s Report.

Mais la baisse des cours du pétrole de ce mardi, enregistrée grâce aux commentaires du ministre du Pétrole saoudien Ali al-Naimi concernant son accueil favorable de nouvelles sources d’approvisionnement de pétrole malgré un contexte de surproduction mondiale, « a consacré le retour de la demande de l’or, » a déclaré Richey.

« À court terme, la volatilité continuera d’être le grand animateur du marché de l’or. Si l’appétit pour le risque continue de baisser au cours de la semaine, la tendance haussière bien visible de l’or est destinée à se poursuivre avec des supports clés situés à hauteur de 1190 et 1200 $ l’once, » a-t-il ajouté.

Simultanément, la banque de Chine a de nouveau dévalué le yuan par l’écart le plus important de ces 6 dernières semaines. Cette décision est perçue en tant que le dernier signe du ralentissement de l’économie chinoise qui ne fait que renforcer les craintes concernant la baisse des importations de la seconde économie du monde. Outre ce titre, la Chine est également l’un des importateurs les plus importants de matières premières de la planète. (…) »