Richard Russell : le dollar va chuter dans les mois à venir

Richard Russell : le dollar va chuter dans les mois à venir

0

« Pour les nouveaux inscrits (de mon bulletin d’informations), je voudrais réitérer ma position. J’estime que le marché baissier qui a démarré en 2007 a été interrompu, mais jamais arrêté, par la Fed. Je pense également que la grande récession de 2008 ne s’est jamais terminée, mais a été masquée par la hausse artificielle des marchés. Si la Fed ne parvient pas à atteindre son objectif d’inflation, à savoir 2 %, cela signifie que les forces déflationnistes de la grande récession sont toujours en action. En attendant, les marchés actions continuent de progresser, grâce à la politique de la Fed, à savoir les taux d’intérêt à zéro et le QE.

richard-russell-or

La question est de savoir comment le marché va réagir lorsque le QE disparaîtra. Sentant les pressions déflationnistes, la Fed a repoussé son projet de mettre un terme à sa politique d’intérêts à taux 0. Aux dernières nouvelles, cette politique subsistera à long terme. C’est pourquoi je continue d’accumuler autant d’or et d’argent que je peux, en gardant juste le liquide nécessaire pour mes besoins quotidiens.

Chose intéressante, l’or qui a été extrait durant toute l’histoire de l’humanité existe toujours, alors que beaucoup d’argent a disparu vu qu’il a été utilisé pour des besoins industriels. C’est pourquoi l’argent pourrait faire mieux que l’or en termes de hausse.

En ce qui concerne les marchés, leur hausse est uniquement due aux manipulations de la Fed. Mais que fera-t-elle à l’avenir ? C’est pourquoi ces marchés sont très risqués. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Personnellement, je pense que non.

Je me fais de plus en plus de soucis à propos du dollar. Aujourd’hui, il est encore possible d’échanger des dollars adossés à des promesses contre des actifs tangibles, l’or et l’argent. J’achète un maximum de métaux précieux tant que j’en ai encore l’opportunité.

Je pense que nous assistons au plus gros transfert de richesse de l’histoire entre l’Occident et l’Orient. La Chine accumule d’énormes quantités d’or alors que j’ignore combien en ont vraiment les États-Unis et d’autres nations anglophones. La politique de massacre du cours de l’or des banques centrales occidentales est un désastre, mais aussi une aubaine pour la Chine. Les États-Unis vont perdre l’avantage que leur procure le dollar d’ici quelques années, ou probablement moins. La seule solution des États-Unis face aux problèmes économiques, c’est de créer toujours plus de dollars. Je vois le billet vert chuter dans les mois à venir. »