Rick Rule : enfin quelques bonnes nouvelles pour l’or

Rick Rule : enfin quelques bonnes nouvelles pour l’or

0

rick-rule-or-SprottRick Rule, à l’occasion de sa dernière interview sur King World News, est arrivé avec la meilleure nouvelle pour l’or qu’il ait apprise durant ces 3 dernières années.

Rick Rule : « je voudrais partager quelque très bonne nouvelle avec les lecteurs de KWN, qui devraient apporter une lueur d’espoir à tous ceux qui possèdent de l’or et de l’argent. La première bonne nouvelle concerne notre fonds mutuel Sprott : pour la première fois depuis longtemps, nous avons plus de dépôts que de retraits. Pour la première fois depuis 3 ans, nous ne faisons pas face à une décollecte.

La seconde bonne nouvelle, c’est que nous venons de signer un accord de partenariat avec une société minière d’État gigantesque en Chine. Cela montre que le gouvernement chinois est toujours désireux d’investir dans le secteur minier.

La 3e bonne nouvelle, c’est que nous allons probablement signer un accord similaire d’ici la fin de l’année avec un autre investisseur asiatique. Une autre preuve que ce continent souhaite investir dans les projets miniers d’avenir.

À l’occasion de la Mines et Money Conference de Londres, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec beaucoup de participants. Si je ne peux pas affirmer que c’était l’euphorie qui régnait, je peux dire que les acteurs majeurs du secteur ont reçu beaucoup d’attention de la part d’investisseurs prêts à mettre la main au chéquier.

Nous avons également visité nos plus gros clients de la City à Londres. Nous avons été écoutés de façon très attentive, et tout le monde semble s’accorder sur le fait que les minières junior ont un très bel avenir devant elles. Pour toutes ces raisons, je suis beaucoup plus optimiste qu’il y a 6 semaines.

Certes, le sentiment reste très négatif pour l’or. Mais nous sommes en quelque sort dans la même situation qu’en 1975. Après un déclin de 50 %, tout le monde annonçait la mort du métal jaune. Il s’en était suivi une explosion du cours de 850 %. Il s’agissait donc d’une période de correction intégrée dans un marché haussier à plus long terme. Je reste donc très optimiste pour l’or. Je préfère en posséder et attendre que me retirer.