Le Shanghai Stock Exchange sous toutes ses coutures

Le Shanghai Stock Exchange sous toutes ses coutures

0
SGE

Comment fonctionne le fix or de Shanghai, qui y participe ? Cet article de Julian Phillips, publié le 2 mai 2016 sur SafeHaven.com, répond à ces questions tout en clarifiant bien d’autres spécificités du Shanghai Stock Exchange :

« Le fix or en yuan est désormais en place. Il fournit quotidiennement 2 prix de référence avant l’ouverture des marchés londoniens. Il a désormais intégré le prix de l’or en Chine à celui de Londres et de New York. Alors que jusqu’à présent, la Chine était absente de la scène de la valorisation de l’or malgré le fait qu’elle est le plus gros acheteur du monde.

Maintenant que le fix or en yuan est une réalité, les prix chinois sont bien connus. Il annonce une nouvelle ère sur les marchés mondiaux de l’or. Des participants étrangers y contribuent, donc lorsque les exportations d’or seront autorisées (si c’est un jour le cas), les prix sur les marchés à terme ont le potentiel de représenter l’état réel de l’offre et de la demande mondiales. (…)

Comment fonctionne le SGE ?

12 membres déterminent le prix du fix, dont 2 banques étrangères : Industrial and Commercial Bank of China, Agricultural Bank of China, Bank of China, China Construction Bank, Bank of Communications, Shanghai Pudong Development Bank, China Minsheng Bank, Industrial Bank, Ping An Bank, Bank of Shanghai, Standard Charted Bank (Chine) et l’Australia and New Zealand Bank (Chine). 6 sociétés additionnelles participent au fix : China National Gold Group Corp, Shangdong Gold Group, Shanghai Lao Feng Xiang, Chow Tai Fook, Bank of China Ltd (Hong Kong) et MKS SA (Suisse).

Les enchères du fix or du SGE utilisent le code SHAU et ont lieu sur la plate-forme électronique d’échange sur base d’un modèle centralisé. Les enchères portent sur des lingots d’un kilo pur à 99,99 % ou plus dont le prix est exprimé en grammes par yuan, lingots d’or qui sont ensuite livrés à partir des coffres du Shanghai Gold Exchange. La livraison a lieu le surlendemain de la transaction. Les lingots d’or doivent provenir d’une raffinerie approuvée par le SGE ou le LBMA.

Le SGE est la bourse d’échange d’or physique la plus importante du monde. Centralisée, elle possède néanmoins 55 lieux de stockage certifiés disséminés dans 36 villes chinoises. Il s’agit donc d’une grosse différence par rapport au LBMA, dont les transactions concernent principalement de l’or non-alloué qui n’existe que sous la forme d’écritures purement comptables (or papier). (…)

Une révolution mondiale

La Chine peut désormais contrôler le cours de l’or en fonction des objectifs de la banque centrale de Chine. (…) Grâce aux développements de ces dernières années, le SGE est maintenant sans aucun doute le marché de l’or le plus liquide du monde. Vu que le SGE ne concerne que des transactions portant sur de l’or physique, les cours de cette bourse sont plus à même de refléter le véritable jeu de l’offre et de la demande d’or. Le SGE est donc désormais en mesure de contrôler les cours mondiaux de l’or.

La banque centrale de Chine prend les rênes du marché de l’or

En ce moment, le SGE compte près de 10.000 clients institutionnels et plus de 8,3 millions de clients individuels. En novembre 2015, la bourse comptait 246 membres, 183 chinois et 63 étrangers. En 2015, 2596 tonnes d’or ont quitté les coffres du SGE alors que la production mondiale d’or s’est élevée à 2860 tonnes.

Le SGE est l’unique acteur de taille du marché de l’or en Chine. Cette bourse est sous le contrôle total de la banque centrale chinoise. Si un jour la Chine voulait confisquer l’or des Chinois, et nous pensons que cela arrivera afin d’asseoir la crédibilité du yuan en tant que devise internationale, la banque centrale de Chine peut le faire en un jour en saisissant le métal des coffres du SGE et en rapatriant l’or des banques publiques chinoises stocké à l’étranger.

Faites connaissance avec Yijintong

Yijintong est l’application compatible iOs et Android du SGE. Elle comporte de nombreuses fonctionnalités avancées qui permettent aux investisseurs d’ouvrir leur compte en ligne et d’effectuer des transactions, donc d’acheter de l’or physique sans devoir se rendre chez un marchand. Les particuliers peuvent donc acheter de l’or directement via le SGE, ce qui pourrait déboucher sur une chute de la demande d’or auprès des marchands de détail en faveur du SGE. (…)

Il s’agit d’une première mondiale : aucune autre application ne permet à des particuliers d’acheter directement de l’or à la source, ce qui permet de faire baisser les coûts. (…)

Les conséquences de la montée en puissance du SGE

L’ascension et l’expansion de l’influence mondiale du SGE n’ont pas reçus l’attention qu’elles méritent alors qu’une bourse qui dictera les cours mondiaux de l’or s’est développée. (…) Elle va affaiblir l’influence du COMEX sur le prix de l’or, une institution qui a dominé ce paysage malgré les faibles volumes d’or physique échangés.

Les producteurs d’or et les acheteurs de métal physique se référeront très certainement au prix de l’or du SGE en cas de divergence entre les cours de Shanghai, de Londres et du COMEX. À terme, les prix du COMEX et du LBMA devraient finir par suivre ceux du SGE. Nous pensons que c’est inévitable en raison des énormes quantités d’or qui quittent Londres et New York en direction de l’Asie, tendance qui devrait se poursuivre. (…) »