SRSroccoReport : les chiffres confirment la mort imminente de l’or et de...

SRSroccoReport : les chiffres confirment la mort imminente de l’or et de l’argent papier

2
pièces d'or et d'argent

Article de SRSRoccoReport.com, publié le 24 novembre 2015 :

« La mort de l’or et de l’argent papier se rapproche même si le grand public ne se doute de rien. Ce n’est pourtant plus qu’une question de temps. À l’instar du pauvre bougre qui se nourrit à la malbouffe et qui fume cigarette sur cigarette, seule la prochaine crise cardiaque le sépare de sa mort. Le marché papier des métaux précieux est lui aussi également à une attaque monétaire d’une mort certaine.

Je l’affirme avec conviction car les chiffres le prouvent. Bien sûr il y aura toujours un certain nombre d’analystes et d’individus pour affirmer que la Fed parviendra à maintenir les marchés en lévitation jusqu’à leur retraite.

Malheureusement, ces gens à la courte vue ne comprennent pas à quel point l’énergie joue un rôle vital dans ces marchés financiers surleveragés basés sur la dette. Si l’énergie était supprimée de l’équation je suppose que la Fed et les autres banques centrales pourraient continuer de créer de l’argent et de la croissance du PIB ad vitam aeternam. Ce constat erroné est le revers de la médaille de la spécialisation surtout dans la communauté des analystes. Autrement dit, les aveugles mènent les aveugles au bord du précipice.

Je ne vais néanmoins pas aborder le sujet de l’énergie dans cet article ; je vais la garder pour un autre jour.

La mort de l’or et de l’argent papier

Pour en revenir à nos moutons : si nous examinons les variations des achats d’or et d’argent entre 2006 et 2015, on remarque une tendance intéressante. Voyons les preuves irréfutables présentées par les 2 graphiques suivants :
demande-or-argent-physique-etf

demande-argent-or-physique-etf-2011-2015

On peut constater qu’un changement intéressant s’est produit au niveau de la constitution nette des stocks d’or et d’argent des ETF après 2010. Pour faire bref, elle fut quasi nulle. En ce qui concerne l’or, elle fut même négative.

De 2006 à 2010, les principaux ETF ont accumulé en net 61,4 millions d’onces contre une demande de 122,8 millions d’onces en pièces et lingots. En ce qui concerne l’argent : la constitution nette de métal fut de 569,3 millions d’onces contre une demande de 528,9 millions d’onces de pièces et de lingots d’argent durant la même période.

Comparons maintenant ces chiffres à ceux des cinq années qui ont suivi le pic des métaux précieux de 2011. Non seulement la demande des ETF a décliné entre 2011 et 2015 (pour 2015 il s’agit d’estimations) par rapport aux cinq années précédentes mais elle est même passée en territoire négatif (-21,2 millions d’onces). Il s’agit donc d’un contraste avec l’énorme augmentation de la demande pour les lingots d’or et les pièces durant cette même période qui s’est élevée à 208,8 millions d’onces.

De plus cette tendance se retrouve également sur le marché de l’argent. Les investisseurs ont acheté une quantité record de 994,1 millions d’onces d’argent physique entre 2001 et 2015 alors que les ETF ont accumulé seulement 18,2 millions d’onces.

Lorsqu’on compare les achats d’or et d’argent papier et du marché physique… Il n’y a tout simplement pas photo. Les investisseurs ont acheté des quantités records d’or et d’argent physique tout en se tenant éloignés des marchés papier.

Il n’est pas difficile de deviner l’analyse du pauvre journaliste enterré dans le cimetière des médias dominants : la demande de métal physique des ETF a tout simplement baissé en raison de la chute du cours. Même si cette explication peut sembler aussi logique que 1+1=2, comment expliquer alors ces achats records d’or et d’argent physique ? Posez cette question à un analyste de Wall Street et il vous regardera avec des yeux de merlan frit.

Voyons les choses en face : les investisseurs ont acheté des quantités incroyables de métaux précieux, 208,8 millions d’onces d’or et presque 1 milliard d’onces d’argent entre 2011 et 2015 tandis que la demande des ETF a chuté de façon vertigineuse.

Selon moi, cela signifie la mort de l’or et de l’argent papier. Nous avons juste besoin de l’estocade finale pour mettre à mort ce système financier.

Une dernière note. Je lis souvent les commentaires postés sur les sites alternatifs consacrés aux métaux précieux. On voit désormais fleurir des commentaires accusant certains d’avoir leurré les particuliers en les poussant à acheter des métaux précieux afin de les plumer.

Les gens qui font ces commentaires sont représentatifs de la masse… Les premiers à fanfaronner lorsque tout va bien mais les premiers à critiquer vertement dans les moments plus difficiles. Malheureusement, ces individus comme de nombreux analystes ne comprennent pas les dynamiques énergétiques qui sont en train de détruire tous les aspects de notre économie basée sur la dette. Je pourrais les expliquer en long et en large mais je vais me contenter de cette conclusion : Dieu fera le tri. »

  • rien

    « Une dernière note. Je lis souvent les commentaires postés sur les
    sites alternatifs consacrés aux métaux précieux. On voit désormais
    fleurir des commentaires accusant certains d’avoir leurré les
    particuliers en les poussant à acheter des métaux précieux afin de les
    plumer.

    Les gens qui font ces commentaires sont représentatifs de la masse…
    Les premiers à fanfaronner lorsque tout va bien mais les premiers à
    critiquer vertement dans les moments plus difficiles. Malheureusement,
    ces individus comme de nombreux analystes ne comprennent pas les
    dynamiques énergétiques qui sont en train de détruire tous les aspects
    de notre économie basée sur la dette. Je pourrais les expliquer en long
    et en large mais je vais me contenter de cette conclusion : Dieu fera le
    tri. »

    C’est gentil pour nous !!! Il a dû lire les coms de Silver Doctors…Cette personne oublie que…Ce n’est pas parce que les pauvres acheteurs s’insurgent qu’ils ont vendu !!!

  • Pingback: SRSroccoReport : les chiffres confirment la mor...()