Stocks d’argent physique : les rotations troublantes du COMEX

Stocks d’argent physique : les rotations troublantes du COMEX

1
lingots d'argent

Article signé Ted Butler, publié le 28 janvier 2016 sur SilverSeek.com :

« Les rotations, ou mouvements de métal physique arrivant au quittant les entrepôts du COMEX, ont littéralement explosé durant les 3 dernières semaines. Quasi 22 millions d’onces ont transité tandis que les inventaires totaux ont baissé de 4,5 millions d’onces pour atteindre 156,9 millions d’onces.

De mémoire, nous avons connu durant ces 5 dernières années des mouvements de plus grande ampleur durant quelques semaines seulement. Ne perdez pas de vue que je parle de mouvements d’argent physique et non d’ajustements comptables concernant de l’argent passant de la catégorie « éligible » à « enregistré » et vice versa. Les rotations physiques, c’est simplement cela : de l’argent métal se trouvant dans les entrepôts du COMEX qui est chargé sur des camions ou du métal arrivant par camions qui est stocké dans les coffres du COMEX.

Les quantités allant et venant des différents entrepôts d’argent du COMEX sont énormes. Elles peuvent parfois s’élever à 50 % ou plus de la production mondiale. Je suis toujours étonné de voir à quel point ces mouvements sont ignorés par la communauté des analystes malgré les énormes volumes concernés, la fréquence des occurrences et la facilité de vérifier leur véracité.

Une situation unique au marché de l’argent

Depuis 5 ans, je ne cesse de fulminer contre les rotations effrénées et les mouvements d’argent physique des stocks du COMEX. Plus important encore, ce jeu des chaises musicales est une particularité du marché de l’argent : on ne le retrouve sur aucun autre marché des matières premières. Par rapport à toute autre matière première, ces rotations sont curieuses car la quantité d’argent disponible au sol est bien moins importante qu’il y a 20,30 ou 60 ans. Le peu d’argent physique qui reste ne cesse de faire de grands va-et-vient comme si demain allait être le dernier jour. J’en conclus qu’il s’agit de la preuve des tensions sur le marché de gros de l’argent physique. Tension et pénurie ne diffèrent que de peu, il s’agit juste d’une question d’intensité.

Il y a plus d’or disponible au sol que d’argent !

Des 40 à 50 milliards d’onces d’argent qui ont été extraites au cours de l’histoire, les inventaires visibles de lingots de 1000 onces représentent moins d’un milliard d’onces. De plus, nous savons pourquoi il ne reste qu’une si petite quantité d’argent physique par rapport à la production historique : la majorité a été consommée par l’industrie durant les 50 ou 100 dernières années. C’est pourquoi il y a plus d’or que d’argent disponible au sol, malgré la production bien supérieure du métal gris.

Durant les 5 dernières années, les inventaires existants d’argent physique furent stables ou légèrement en baisse, malgré le fait que les statistiques reflètent que les inventaires totaux véritables ne baissent plus. Cet état de fait crédibilise ma théorie selon laquelle JP Morgan est en train d’accumuler en catimini de grandes quantités d’argent physique.

Récemment, les stocks d’argent du COMEX ont atteint leur plus bas depuis 3 ans à 155,4 millions d’onces. C’est près de 30 millions d’onces de moins que l’année dernière, soit une claque pour la croyance largement répandue qu’il y a un surplus d’argent. Non seulement les stocks d’argent physique visible diminuent, mais ils passent frénétiquement de mains en mains. Le cours de l’argent reste calé à un niveau tellement bas qu’il est impossible à justifier. Néanmoins, la demande pour le métal physique a provoqué l’explosion des rotations. Je pense qu’il s’agit de la preuve ultime de la manipulation du cours de l’argent et de l’explosion à venir de son cours. L’excédent de pétrole est quant à lui bien vrai, son prix est la conséquence de sa surabondance. Mais « l’excédent » d’argent ne concerne que les surplus de contrats futures, et non de métal véritable. Les preuves indiquent une tension grandissante sur le marché, à savoir les rotations du COMEX et les stocks visibles qui baissent au lieu d’augmenter. S’il ne s’agit pas d’une invitation pour acheter et s’accrocher à son argent métal, alors je ne sais pas de quoi il s’agit. »

Crédit photo : Flickr/Sprott Gold